Gilles Quoistiaux
Gilles Quoistiaux
Journaliste Trends-Tendances Spécialités : télécoms, nouvelles technologies & secteur juridique
Opinion

19/05/17 à 10:55 - Mise à jour à 10:55
Du Trends-Tendances du 18/05/17

"Nous ne sommes pas tous égaux face à la cybermenace"

La cyberattaque massive qui a généré vendredi dernier plus de 200.000 assauts coordonnés dans 150 pays est l'ultime avatar de la criminalité numérique moderne. Insaisissable et globalisée, la menace plane indistinctement sur les grandes sociétés, les PME, les indépendants ou les particuliers. Mais tous ne disposent pas des mêmes moyens pour y faire face.

Rétrospectivement, il apparaît que la protection la plus efficace contre le logiciel malveillant Wannacry tenait en trois mots : mise à jour. L'origine de cette attaque mondiale " sans précédent ", comme l'a qualifiée Europol, est une faille identifiée dans le système d'exploitation Windows, faille qui avait été corrigée via une mise à jour proposée en mars dernier par Microsoft. Il " suffisait " donc de procéder à la mise à jour pour être protégé. Une évidence pour les grands groupes, même si une société comme Renault a été contrainte de suspendre l'activité de certaines usines pour éviter la propagation du virus informatique, qui s'était introduit dans des machines insuffisamment protégées. Mais qu'en est-il dans les PME, chez les petits commerça...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires