"Nous avons de la chance que Steve Jobs ne s'intéresse pas à la Chine !"

05/07/10 à 17:56 - Mise à jour à 17:56

Source: Trends-Tendances

Liu Chuanzhi, patron de Lenovo, se réjouit que "Steve Jobs ait aussi mauvais caractère et ne s'intéresse pas à la Chine". Le n°1 chinois de l'informatique en profite pour imposer son propre "smartphone", le LePhone, au détriment de l'iPhone d'Apple.

"Nous avons de la chance que Steve Jobs ne s'intéresse pas à la Chine !"

© Montage Bloomberg/PG

Pour Liu Chuanzhi, patron de Lenovo, le premier groupe chinois d'informatique, Apple est en train de rater une grosse opportunité dans l'Empire du milieu. "Nous avons de la chance que Steve Jobs ait aussi mauvais caractère et qu'il ne s'intéresse pas à la Chine !, a-t-il indiqué au Financial Times . Si Apple faisait les mêmes efforts que nous vis-à-vis des consommateurs chinois, nous aurions des problèmes."

Le quotidien des affaires britannique rappelle que Lenovo contrôle 30 % du marché informatique chinois et que celui-ci est appelé à devenir le premier au monde dès l'année prochaine.

Le problème d'Apple serait qu'il limite la distribution de ses produits au travers d'un très petit nombre de magasins et de canaux officiels. Ce qui, avec le prix élevé, expliquerait en partie les faibles ventes d'iPhone en Chine, qui n'est distribué que par l'opérateur China Unicom. Le patron de Lenovo ajoute implicitement qu'il en profite pour distribuer avec succès son propre smartphone, baptisé LePhone, qui compte pourtant beaucoup moins d'applications mais créées spécifiquement pour la clientèle chinoise.

Liu Chuanzhi oppose enfin HP, Dell et Acer, qui investissent en Chine, à Apple, qui n'aurait pas pris conscience de l'importance du marché chinois. Et ce, même si "Steve Jobs est un génie, reconnaît le patron de Lenovo. Ma théorie est qu'un manager a besoin d'être la ficelle sur laquelle on enfile une perle après l'autre. Mais Jobs lui-même est une grosse perle !"

L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires