Nokia sera-t-il sauvé par Windows Phone 8 ?

19/07/12 à 15:24 - Mise à jour à 15:24

Source: Trends-Tendances

Autrefois n°1 de la téléphonie mobile, Nokia est aujourd'hui en pleine déconfiture avec une une perte d'1,4 milliard d'euros au deuxième trimestre. Toutefois les ventes du Lumia connaissent une hausse et la fuite de cash ralentit. Le groupe finlandais attend de pied ferme la sortie de Windows Phone 8 et son titre grimpe de 15%.

Nokia sera-t-il sauvé par Windows Phone 8 ?

© Reuters

Nokia parle d'un "trimestre difficile". C'est le moins que l'on puisse dire. Le finlandais a annoncé jeudi une très lourde perte au deuxième trimestre, presque quadruplée sur un an à 1,4 milliard d'euros. Soit deux fois plus qu'attendu par les analystes. Le groupe n'en finit pas de payer sa gigantesque restructuration - 20.000 suppressions de postes annoncées depuis 2010; son chiffre d'affaires continue de chute: -19% sur un an à 7,5 milliards d'euros; et sa division de téléphone est toujours lartement déficitaire.

Nokia est pourtant parvenu à augmenter ses ventes de téléphones traditionnels de 2%, à 73 millions d'unités. Mais celles de smartphones se sont effondrées de 39%, à 10,2 millions d'exemplaires. Nokia a pourtant vendu davantage que prévu d'appareils de la gamme Lumia censée lui permettre de redresser la barre. Soit 4 millions. Ce chiffre apparaît toutefois encore bien modeste face aux 50 millions de smartphones écoulés par Samsung ou à la trentaine de millions d'iPhones, qui sont, eux, de vraies machines à cash. Apple et Samsung trustent en effet 90% des profits du secteur. Ce n'est donc pas en divisant par deux le prix du Lumia 900, son smarpthone phare, comme annoncé au début du mois, que Nokia va parvenir à gagner de l'argent

Il faut dire que le finlandais n'avait pas le choix. Il subit en effet la décision de son partenaire Microsoft de ne pas permettre aux téléphones Windows aujourd'hui sur le marché d'être compatibles avec le prochain système d'exploitation Windows 8. Aucune mise à jour ne sera possible, et les applications développées pour lui ne fonctionneront pas avec les anciennes générations. Ce qui concerne donc également les smartphones Lumia. "Microsoft vient de déclarer officiellement la mort de Windows Phone 7. Cela va donc être très difficile, voire impossible, de convaincre aujourd'hui les consommateurs d'acheter un smartphone dont le logiciel n'évoluera plus", avertissait fin juin l'analyste Rob Enderle.

De fait, Nokia prévoit que le troisième trimestre 2012 sera encore une période difficile. Le finlandais mise désormais sur le lancement deWindows 8 cet automne pour relancer enfin la machine. Il insiste donc sur le fait qu'il a les moyens d'attendre ce sauveur potentiel. Sa trésorerie nette est en effet en hausse par rapport à l'année dernière à 4,2 milliards d'euros, même si elle a baissé par rapport au trimestre précédent. Malgré ses difficultés, le finlandais s'est permis de verser 742 millions d'euros de dividendes au titre de 2011, exercice où la perte nette s'est montée à 1,2 milliard d'euros.

Ce matelas de sécurité était perçu comme une bonne nouvelle par les investisseurs: à 14h30à la Bourse d'Helsinki, l'action était en hausse de 15,24% à 1,58 euro, dans un marché en progression de 0,97%. "Les points positifs sont que la fuite des liquidités s'est ralentie et que la performance du Lumia s'est améliorée d'un trimestre sur l'autre", a estimé Geoff Blaber, analyste de CCS Insight cité par Dow Jones Newswires. L'action Nokia a perdu 64% depuis le début de l'année et la capitalisation s'est effondrée de 95 milliards d'euros depuis le lancement de l'iPhone par Apple en 2007.

Trends.be avec l'Expansion

En savoir plus sur:

Nos partenaires