Nokia et Microsoft : l'union sacrée contre Apple, BlackBerry et Google

11/02/11 à 09:37 - Mise à jour à 09:37

Source: Trends-Tendances

L'idée était dans l'air, Nokia l'a confirmée vendredi en annonçant une alliance avec Microsoft dans les smartphones, où le géant finlandais peine à corriger ses faiblesses. Le géant finlandais opérera également de "substantielles" suppressions d'emplois.

Nokia et Microsoft : l'union sacrée contre Apple, BlackBerry et Google

Nokia a annoncé vendredi une alliance avec Microsoft, dont le système d'exploitation Windows Phone deviendra le principal logiciel des smartphones du finlandais. L'annonce du n° 1 mondial des téléphones mobiles est la principale mesure d'une "nouvelle direction stratégique" que Nokia a dévoilée avant une journée d'investisseurs, vendredi à Londres.

La nouvelle stratégie inclut "des plans pour un large partenariat stratégique avec Microsoft afin de bâtir un nouvel écosystème mobile mondial, indique Nokia dans un communiqué. Windows Phone serait utilisé comme la principale plateforme de Nokia dans les smartphones."

Stephen Elop, CEO de Nokia depuis septembre, est précisément un transfuge de Microsoft et une possible alliance avec le géant américain de l'informatique était l'un des scénarios les plus fréquemment évoqués par les analystes pour le changement de cap de Nokia.

Le colosse nordique indique par ailleurs des changements dans la direction, avec le départ d'un cadre dirigeant et l'arrivée de quatre nouveaux noms dans la direction.

Depuis plus de deux ans, Nokia peine à corriger ses faiblesses sur le juteux créneau des smartphones , où il subit la loi de l'iPhone d'Apple, du BlackBerry de RIM et des téléphones utilisant le système d'exploitation Android de Google. Selon une étude du cabinet de référence Gartner publiée mercredi, la part du marché mondial de Nokia a chuté à 28,9 % en 2010, contre 36,4 % en 2009.

Le patron de Nokia annonce de "substantielles" suppressions d'emplois

"Il y aura des réductions substantielles d'emplois à plusieurs endroits à travers le monde et cela affectera aussi la Finlande", a annoncé vendredi Stephen Elop, lors d'une conférence de presse commune avec Steve Ballmer, CEO de Microsoft, retransmise en ligne depuis Londres.

Il a refusé de préciser le nombre d'emplois et les pays visés en dehors de la Finlande, où Nokia mène actuellement des discussions avec le gouvernement à ce sujet. Le géant finlandais emploie environ 130.000 personnes à travers le monde : la moitié dans sa division téléphones, l'autre dans sa coentreprise d'équipements télécoms Nokia Siemens Networks.

En Belgique, le siège principal de Nokia Benelux est situé en périphérie bruxelloise, à Diegem, et compte 50 employés.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires