Navteq, la pépite de Nokia

08/10/12 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Trends-Tendances

Au Mondial de l'Automobile, la filiale de Nokia enchaîne les contrats. Navteq équipe désormais 80 % des voitures embarquant un système de navigation.

Navteq, la pépite de Nokia

© PG

Tout ne va pas si mal chez Nokia. La firme finlandaise a profité du Mondial de l'Automobile à Paris pour annoncer une série de reconductions de contrats dans le domaine de la navigation embarquée. Et non des moindres, puisque Mercedes (pour sa nouvelle classe A), BMW, Volkswagen et Hyundai ont signé avec Nokia. Plus précisément avec son département Location & Commerce, anciennement dénommé Navteq. Et ce n'est pas tout : Nokia a également signé un accord avec Pioneer, qui lui permettra d'équiper les autoradios de l'entreprise électronique. Le constructeur de GPS Garmin a lui aussi renforcé son partenariat avec l'entreprise finlandaise.

Sur le marché de la navigation automobile, Nokia a donc le vent en poupe. Via Navteq, la firme fournit désormais des données cartographiques et de géolocalisation à 80 % des véhicules embarquant un système de navigation ! Son concurrent néerlandais Tele Atlas, propriété de TomTom, est dépassé au niveau mondial, même s'il conserve de bonnes parts de marché en Europe.

Navteq occupe un marché prometteur. Le boom annoncé des voitures connectées au réseau de téléphonie mobile (45 millions de véhicules dans le monde en 2011, plus de 210 millions en 2016) ne fera que renforcer l'attrait des constructeurs automobiles pour les données cartographiques. Plus celles-ci sont précises, plus les constructeurs pourront intégrer des services commerciaux au c£ur de l'habitacle : proposition d'entretien du véhicule, guides touristiques et, pourquoi pas, publicité géolocalisée.

Un business rentable Rachetée en 2008 par l'ancienne star du marché du GSM, pour la modique somme de 8 milliards de dollars, l'entreprise californienne Navteq est donc devenue une division très rentable pour Nokia. En 2011, l'ancienne Navteq a réalisé un chiffre d'affaires supérieur au milliard de dollars. Lors des deux derniers trimestres, elle a dégagé 200 millions de dollars de bénéfices.

Vu les difficultés que traverse Nokia, toute rentrée d'argent frais est bonne à prendre. Pour rappel, l'entreprise finlandaise s'est fait complètement dépasser sur le marché du smartphone par Apple et Samsung. Au dernier trimestre, elle a enregistré une perte de 1,4 milliard d'euros, et annoncé un plan de licenciement portant sur 10.000 postes. Nokia a également commencé à vendre ses bijoux de famille, comme la marque de téléphone de luxe Vertu et un portefeuille de brevets. Certains analystes ont déjà mis Navteq sur la liste des activités qui pourraient être cédées. Un montant de trois milliards de dollars, ce qui représente trois fois le chiffre d'affaires annuel, est évoqué.

G.Q.

En savoir plus sur:

Nos partenaires