Microsoft aurait lancé les tests de son "Surface Phone" en Asie

02/11/12 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Trends-Tendances

La rumeurt court depuis plusieurs semaines et tend à se confirmer. Microsoft testerait auprès de ses sous-traitants asiatiques le design d'un smartphone maison. Si sa commercialisation ne serait pas acquise, elle serait conforme à la nouvelle stratégie opérée depuis le lancement de la tablette Surface.

Microsoft aurait lancé les tests de son "Surface Phone" en Asie

© reuters

Microsoft va-t-il reproduire sur les smartphones la stratégie qu'il a menée sur les tablettes ? Selon le Wall Street Journal, la firme de Redmond testerait le design d'un smartphone maison avec des sous-traitants asiatiques.

Si Microsoft ne serait à l'heure actuelle pas certain de commercialiser son mobile, il n'empêche que la rumeur court depuis plusieurs mois. Citant une source provenant d'un sous-traitant officiel, le quotidien affirme que le terminal disposerait d'un écran compris entre 4 et 5 pouces. Ce qui ne serait évidemment pas une surprise, puisque les produits leaders du secteurs se situent dans cette fourchette (4,5 pouces pour l'iPhone 5, 4,8 pour le Samsung Galaxy S3).

Reste que le lancement d'un smartphone made in Microsoft ferait couler beaucoup d'encre. L'annonce de la tablette Surface avait déjà en son temps irrité les fabricants de PC partenaires de Windows 8. Olivier Ahrens, le patron d'Acer Europe, avait ainsi parié sur l'échec de Surface. "On ne peut pas être un acteur majeur sur ce marché avec seulement deux modèles", avait-il pronostiqué en juin dernier.

Si Microsoft reproduisait le schéma sur les mobiles, il porterait un coup dur aux constructeurs ayant choisi de développer des terminaux sous Windows Phone 8, présenté lundi dernier. Avec Nokia en tête de liste. Le finlandais a en effet conclu un partenariat privilégié pour l'exploitation de l'OS mobile de Microsoft. Et si Stephen Elop, le patron de Nokia, a déclaré la semaine dernière que le lancement d'un "Surface Phone" serait stimulant pour l'écosystème Windows Phone, il se montrait moins catégorique début octobre. Interviewé par le site GigaOM, il avait déclaré que Nokia, au titre de son partenariat, pouvait " faire des choses avec Windows Phone que même Microsoft ne pourrait pas faire". Il évoquait par ailleurs les dizaines d'années d'expérience du finlandais qui lui permettait de proposer des mobiles de qualité.

Microsoft pourrait vouloir tirer profit du développement de la dernière version de son OS, Windows Phone 8. Selon le cabinet IDC, il pourrait rencontrer en effet un franc succès, et passer devant iOS à l'horizon 2016. Ce qui serait d'autant plus intéressant que le marché des smartphones pourrait croître de 38,8% cette année, à 686 millions d'unités, tiré par la demande venue de la Chine et des marchés émergents.

L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires