Les tendances du salon de l'électronique grand public IFA de Berlin

02/09/16 à 11:12 - Mise à jour à 11:12

Source: Afp

A seulement quelques mois de la période de Noël, moment phare des achats de produits high-tech, le salon IFA de Berlin dévoile à partir de vendredi les tendances de l'électronique grand public. En voici quelques-unes:

Les tendances du salon de l'électronique grand public IFA de Berlin

© Reuters

- Voyage dans l'univers de la réalité virtuelle -

Le sigle VR, pour "virtual reality", est sur toutes les lèvres cette année à l'IFA: voyager en 3D avec l'illusion du réel. Tout en présentant sa dernière montre connectée mercredi soir, Samsung proposait ainsi de faire un tour sur des montagnes russes avec son casque spécial Gear VR.

Ciblant pour l'heure surtout les joueurs de jeux vidéo, la réalité virtuelle se trouve de plus en plus d'applications et de potentialités. Tourisme, visionnage de concerts ou événements sportifs comme si on y était, vivre l'info au plus près, comme le New York Times qui propose désormais des vidéos en 3D. "La liste des possibilités s'allonge chaque jour", assure Hans-Joachim Kamp, président de la fédération allemande d'électronique grand public gfu. Et selon le cabinet Deloitte, la réalité virtuelle va influencer l'ensemble du secteur high-tech, car il faut des contenus adaptés, des smartphones ou des ordinateurs avec une très haute qualité d'images, des casques ou des lunettes pour visionner, des plateformes rassemblant les contenus disponibles, à l'image du Daydream de Google à venir cet automne.

- Des smartwatches aux allures de montres -

Quand les premières montres connectées ont fait leur apparition il y a quelques années, elles voulaient ressembler davantage à un mini-smartphone au poignet, généralement rectangulaires ou carrées. Les derniers modèles montrent une volonté des constructeurs de se rapprocher de l'apparence d'une montre classique, pour conquérir un public plus large que celui des seuls fans de gadgets high-tech.

Les nouvelles Gear S3 de Samsung ou ZenWatch3 d'Asus, dévoilées à l'IFA, en sont l'exemple même. Rondes, bracelets classiques en plastique ou en cuir, aiguilles sur un cadran éclairé en permanence. "On estime que le marché des smartwatches va doubler d'ici deux ans, mais pour pouvoir vraiment démocratiser ces montres intelligentes, il faut surtout s'ouvrir au monde de la montre", a expliqué à l'AFP Guillaume Berlemont, directeur marketing de produits mobiles chez Samsung France. Le cabinet Gartner table sur la vente de presque 67 millions de montres connectées en 2017 dans le monde, contre 30 millions en 2015.

-

Téléviseurs: la course à la haute-définition se poursuit -

La course à la télé toujours plus grande a laissé la place à celle de l'image la plus précise. Et le développement seulement progressif de contenus, films et autres, disponibles en très haute définition, ne freine pas l'apparition de téléviseurs toujours plus fins et aux images toujours plus nettes. Les allées de l'IFA sont ainsi remplies d'écrans ultra-HD (ou 4K), LCD ou Oled. Rendant plus naturelles les couleurs et améliorant les contrastes au point d'être vraiment ébloui par les phares d'une voiture, la technologie HDR (pour High Dynamic Range) s'impose aussi.

Sharp est allé plus loin en faisant miroiter pour les années à venir des téléviseurs qui ne seraient plus systématiquement rectangulaires, mais pourraient prendre n'importe quelle forme, grâce à une technologie baptisée IGZO.

Nourries par l'Euro de foot ou les jeux Olympiques, les ventes de téléviseurs ont augmenté de 4,8% en Europe à 23,3 millions d'appareils au premier semestre 2016, selon le cabinet GfK. Celles de télés Ultra-HD, à la résolution quatre fois meilleure que les Full-HD, ont bondi à 4,1 millions d'unités (contre 1,6 million un an plus tôt). Par ailleurs, plus de 40% des télévisions vendues dans le monde se connectent à internet.

- Quand l'électroménager parle au smartphone -

Un réfrigérateur qui vous indique combien de yaourts il reste, un chauffage qui se baisse dès qu'une fenêtre s'ouvre, ou encore une machine à laver programmable depuis son bureau: l'IFA est encore cette année la scène d'exposition de la maison connectée, celle qui permet une utilisation centralisée à distance, depuis son téléphone ou sa tablette, des appareils électroménagers, le tout en cherchant à consommer le moins d'énergie possible. L'allemand Bosch fait ainsi la démonstration de son système baptisé "Home Connect", qui permet via une application sur son smartphone - et à conditions d'appareils compatibles - de faire un cappuccino ou un expresso à distance en fonction des goûts de chacun, baisser la température du four depuis son canapé ou laisser le lave-vaisselle choisir le programme le mieux adapté.

Nos partenaires