Les rumeurs qui entourent les prochaines révélations d'Apple

07/09/15 à 14:43 - Mise à jour à 14:43

Le groupe informatique américain Apple organise une présentation de nouveaux produits mercredi où l'iPhone, qui reste sa principale source de revenus, devrait partager la vedette avec la télévision.

Les rumeurs qui entourent les prochaines révélations d'Apple

© Reuters

Les invitations envoyées à la presse ont donné peu d'indices sur le programme de l'événement, prévu à partir de 10H00 locales à San Francisco (17H00 GMT), laissant juste entendre que l'assistant virtuel Siri aurait un rôle à jouer.

D'après les rumeurs entourant l'événement, Siri pourrait être intégré à la première mise à jour depuis 2012 du boîtier Apple TV, qui se branche sur un téléviseur pour permettre d'y visionner en streaming les vidéos de certains services en ligne sélectionnés dont iTunes, Netflix ou HBO, et qui pourrait jouer un rôle central pour la stratégie future de la marque à la pomme dans les contenus vidéo.

La nouvelle Apple TV pourrait répondre aux commandes vocales grâce à Siri, mais aussi être dotée d'une nouvelle télécommande avec un écran tactile et un contrôle des mouvements pouvant servir de manette pour des jeux.

Le boîtier de streaming pourrait aussi devenir compatible avec des applications et des jeux conçus par des développeurs de logiciels indépendants, un écosystème élargi qui s'accompagnerait d'une nouvelle boutique en ligne d'applications dédiée exclusivement à l'appareil.

Ambitions dans les contenus

L'Apple TV est sur le marché depuis 2007, et rivalise avec une série d'autres appareils proposés par Amazon (FireTV), Google (Chromecast) ou Roku.

D'après le cabinet Forrester, seulement 19% des adultes américains utilisent l'Apple TV ou se disent intéressés par l'appareil.Sa modernisation pourrait toutefois n'être qu'un premier pas vers la concrétisation de plus grandes ambitions dans la télévision pour Apple.

Les médias évoquent depuis des mois des discussions du groupe américain avec des groupes de médias en vue du lancement d'un service payant de télévision en streaming, ainsi que d'éventuels projets de production originale. Mais beaucoup d'observateurs ont estimé que cela n'aboutirait pas avant la fin de cette année, voire 2016.

"La programmation originale est la seule solution au plus grand problème d'Apple dans la vidéo: personne ne veut lui donner de droits sur les contenus", de peur de donner au groupe le même pouvoir que celui qu'il s'est taillé il y a quelques années dans la musique grâce à iTunes, souligne ainsi James McQuivey, un analyste de Forrester.

La marque à la pomme arrive en outre sur un terrain de jeu où Netflix et Amazon ont déjà fixé les règles et où "l'opportunité de façonner le marché est passée", ajoute James McQuivey.

Chine

Comme tous les ans à cette époque, Apple devrait aussi présenter mercredi sa nouvelle génération de smartphones (iPhone "6S" et "6S Plus").

Les principales innovations évoquées portent sur une nouvelle caméra ultra-haute définition (4K) et une nouvelle technologie d'écran tactile déjà présente sur la montre connectée Apple Watch, capable de réagir différemment en fonction de la force avec laquelle l'utilisateur appuie.

L'iPhone reste le produit clé pour Apple: tous modèles confondus, il représentait toujours plus de 60% du chiffre d'affaires au deuxième trimestre. Et le lancement des nouveaux modèles sera "suivi de très près par les investisseurs, qui sont un peu nerveux quant aux perspectives de l'entreprise sur fond de ralentissement en Chine, son marché à plus forte croissance", a prévenu la société de recherche Trefis.

Parmi les autres annonces envisagées par les médias figurent aussi un potentiel très grand iPad (12,9 pouces de diagonale, 32,8 centimètres) qui pourrait s'accompagner d'un stylet, voire d'un clavier détachable comme la Surface de Microsoft.

Le marché spécule depuis longtemps sur l'ajout à la gamme d'Apple d'un tel iPad qui s'adresserait surtout aux entreprises, un public auprès duquel le groupe cherche à mieux s'implanter.

Avec l'AFP

En savoir plus sur:

Nos partenaires