Les prévisions de ventes d'ordinateurs revues en nette baisse

12/09/11 à 11:13 - Mise à jour à 11:13

Source: Trends-Tendances

Le cabinet Gartner table désormais sur une hause des ventes de 3,8% en 2011 contre +9,3% auparavant. En cause, la concurrence des tablettes et des nouveaux comportements d'achats pour les ordinateurs.

Les prévisions de ventes d'ordinateurs revues en nette baisse

© Image Globe / GRZEGORZ MICHALOWSKI

Les prévisions de ventes mondiales d'ordinateurs ont été revues jeudi en nette baisse par le cabinet de marketing Gartner, en raison de la dégradation du marché en Europe occidentale et aux Etats-Unis qui pèsera sur les résultats de 2011 et 2012.

"Le ralentissement du marché est notable: le total des livraisons d'appareils en 2012 est attendu à juste 400 millions d'unités, ce qui était à l'origine l'objectif pour 2011", a noté Gartner. Désormais, Gartner table sur 364 millions d'ordinateurs personnels vendus cette année, soit une progression annuelle de 3,8% seulement, au lieu de +9,3% précédemment attendus.

Pour 2012, il devrait se vendre 404 millions de PC, soit une progression de 10,9% par rapport à 2011, inférieure aux 12,8% sur lesquels Gartner tablait jusqu'alors. Les ventes aux Etats-Unis "ont été beaucoup plus faibles que ce que nous attendions au deuxième trimestre, et les indications concernant les ventes d'ordinateurs pour la rentrée des classes sont décevantes", a commenté Ranjit Atwal, directeur des recherches.

"Ce qui est inquiétant sur le long terme est que la +Génération Y+ (jeunes technophiles) ont une vision différente de leurs aînés concernant les ordinateurs, qui ne constituent pas leur premier ou leur principal achat" technologique, a-t-il indiqué. De leur côté, "les acheteurs +plus âgés+ font durer leur PC et les font réparer plutôt que d'en acheter un neuf", selon lui.

"Les tablettes ont radicalement changé la dynamique du marché du PC", ajoute George Shiffler, un autre analyste de chez Gartner, qui cite la décision en août de Hewlett-Packard, premier fabricant au monde, de se retirer du secteur, signe que l'ère post-PC est déjà entamée.

Trends.be avec L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires