Les PME belges ratent le train de l'e-commerce

20/08/10 à 12:30 - Mise à jour à 12:30

Source: Trends-Tendances

Plus de la moitié des PME belges n'ont pas de site Internet. Du coup, 60 % du chiffre d'affaires de Google Belgique est réalisé grâce à des PME étrangères qui viennent faire la promotion de leurs produits en Belgique. Les Néerlandaises en Flandre, les Françaises en Wallonie.

Les PME belges ratent le train de l'e-commerce

© Thinkstock

Plus de la moitié des petites et moyennes entreprises (PME) belges n'ont pas de site Internet. Du coup, 60 % du chiffre d'affaires de Google Belgique, le leader de la vente de mots-clés sur le Web, est réalisé grâce à des PME étrangères qui viennent faire la promotion de leurs produits en Belgique, rapporte vendredi le journal Le Soir.

Ce chiffre est en complet décalage avec les autres pays européens où, en moyenne, 80 % des ventes du géant américain sont réalisés avec des entreprises locales. "La Belgique est le seul pays d'Europe où la majorité des achats de mots-clés est réalisée par des compagnies étrangères", confirme Julien Blanchez, directeur marketing de Google Belgique

Puisque les entreprises belges leur laissent le champ libre, les sociétés étrangères ne se privent pas pour attaquer le marché belge. Les Néerlandais attaquent ainsi le marché flamand et les Français le marché wallon.

En guise de comparaison, il y a plus de 22.000 sites d'e-commerce aux Pays-Bas, contre 5.000 en Belgique. "Alors que nous avons les capacités linguistiques et technologiques pour attaquer ces deux marchés, c'est le contraire qui se passe !", s'exclame Julien Blanchez.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires