Les pirates du Web "tueraient" 1 million d'emplois d'ici 2015

18/03/10 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Trends-Tendances

Au sein de l'Union européenne, le secteur créatif a perdu en 2008 pas moins de 10 milliards d'euros en chiffre de ventes, et plus de 185.000 emplois, à cause de la piraterie sur l'Internet. D'ici 2015, ce secteur pourrait licencier 1,2 millions de ses employés, selon une étude de Tera Consultants publiée mercredi.

Les pirates du Web "tueraient" 1 million d'emplois d'ici 2015

© Thinkstock

Pour sa recherche, Tera Consultants s'est basé sur des études de plusieurs pays membres de l'UE. L'étude prend non seulement en compte les acteurs de l'industrie créative, comme les distributeurs, les producteurs et les éditeurs, mais aussi les transporteurs et les points de vente qui dépendent du secteur. Selon Tera, la perte de revenus est principalement due à la piraterie de films, de feuilletons, d'albums musicaux et de logiciels. La perte cumulée pourrait atteindre 240 milliards d'euros et 1,2 million d'emplois d'ici 2015.

"Les chiffres sont là et les dégâts que subit le secteur créatif ne feront qu'augmenter : combien de temps nos politiciens vont-ils attendre ?", s'interroge dans un communiqué Christophe Van Mechelen, manager de la Belgian Anti-piracy Federation (BAF), qui réclame des mesures urgentes.

Tera Consultants ne communique aucun chiffre sur les pertes d'emplois en Belgique. Toutefois, le secteur des droits d'auteur et des droits voisins en Belgique génère un chiffre d'affaire de 32 milliards d'euros et 90.000 emplois, selon Arthena (groupement d'intérêt pour le droit d'auteur et les droits voisins).

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires