Les chiffres qui font la "magie" d'Apple

26/04/11 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

Source: Trends-Tendances

Apple a encore une fois surpris son monde en publiant des résultats records et supérieurs aux attentes des analystes. Sélection des chiffres qui font d'Apple une entreprise hors du commun.

Les chiffres qui font la "magie" d'Apple

© Montage Thinkstock/PG

Croissance. Apple a publié pour le premier trimestre de l'année calendaire un chiffre d'affaires de 24,6 milliards de dollars et des bénéfices de 6 milliards de dollars. Des résultats en hausse respective de 83% et 95%. C'est une croissance inhabituelle pour une société de cette taille, que l'on observe d'ordinaire du côté de start-ups. Et en plus, Apple continue d'augmenter son profit opérationnel plus vite que son chiffre d'affaires. Ce qui fait dire à un analyste de JP Morgan qu'Apple "défie les lois de la gravité". Pour lui, cette success story est littéralement "magique".

iPhone. Le smartphone, ses accessoires et les services associés comptent désormais pour 50% du chiffre d'affaires de la société. Les ventes en volume (18,65 millions) ont augmenté de 113% sur un an. Cette croissance se fait notamment grâce aux opérateurs, avec l'arrivée de Verizon dans le réseau de distribution a boosté les ventes. Car Apple réussit à capter l'essentiel de la valeur (l'accord a été beaucoup moins profitable pour Verizon) des ventes: 11,9 milliards de dollars selon Strategy Analytics, ce qui le fait passer devant Nokia en chiffre d'affaires, alors qu'Apple ne réalise que 5% des ventes en volume dans le monde, contre 30% pour Nokia. Son secret? Une marge de 50% sur le smartphone.

Chiffre d'affaires. Il devrait dépasser les 100 milliards de dollars cette année d'après les analystes financiers. Cela fera rentrer Apple dans un cercle très fermé. Aux Etats-Unis, seulement une quinzaine d'entreprises sont au-dessus de 100 milliards de chiffre d'affaires. Dans le secteur des technologies, elles se comptent sur les doigts d'une main : Verizon, HP, et AT&T.

Cash. Apple a amassé 65,76 milliards de réserves de liquidités... Une énorme pile de cash qui a crû au rythme moyen de 67 millions par jour sur le dernier trimestre, et dont Apple n'a pas expliqué ce qu'il voulait faire. C'est plus que la fortune accumulée par Bill Gates. Plus de deux fois la capitalisation boursière de Dell ou RIM, calcule Forbes. Avec ce pactole, Apple pourrait racheter Facebook, eBay, Nokia ou encore General Motors, et garder encore des réserves, poursuit le site de Forbes.

Mac. Apple a battu un nouveau record trimestriel avec 3,76 millions de Mac vendus, grâce notamment au succès du MacBook Air. Les ordinateurs lui ont ainsi rapporté 5 milliards de dollars. Les volumes ont progressé de 28% sur un an, dans un marché du PC en recul moyen de 3%. Et cette surperformance n'est pas neuve: la croissance des ventes de Mac surpasse celle du PC depuis 20 trimestres consécutifs. Grâce au retombées positives de ses autres produits, Apple est en train de séduire de nouveaux clients: sur les trois derniers mois, 50% des acheteurs de Mac en achetaient un pour la première fois.

iPad. Les ventes se sont révélées en dessous des attentes des analystes, à 4,69 millions d'unités contre 6,3 millions attendues. Cela représente néanmoins 2,8 milliards de chiffre d'affaires. Le produit n'a qu'un an, et il s'en est déjà écoulé 19,5 millions d'unités depuis le lancement en 2010. N'oublions pas non plus que les chiffres ne tiennent pas compte des réservations, et que le directeur financier, Peter Oppenheimer, a précisé qu'Apple "avait vendu autant d'iPad2 qu'il pouvait en fabriquer". Pas mal, tout de même.

iTunes. 1,6 milliard de dollars (+27%) de chiffre d'affaires, on ne peut pas dire que le téléchargement (musique, vidéo, applications et livres confondus) ne rapporte rien.... Apple est proche des 70% de parts de marché dans le secteur des biens culturels numériques, et de 90% dans la musique digitale aux Etats-Unis.

Raphaële Karayan, L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires