Le vrai poids de l'Internet belge

25/05/11 à 14:43 - Mise à jour à 14:43

Source: Trends-Tendances

2,5 % du produit intérieur brut belge, soit 8,6 milliards d'euros : tel était le poids de l'économie de l'Internet dans notre pays en 2009, selon The Boston Consulting Group. La Belgique est donc à la traîne de ses voisins du Vieux Continent.

Le vrai poids de l'Internet belge

© Thinkstock

L'économie de l'Internet en Belgique pesait 8,6 milliards d'euros en 2009, soit 2,5 % du PIB, selon une étude du Boston Consulting Group menée à la demande de Google Belgique. Notre pays est, en ce sens, à la traîne des autres pays européens.

"L'Internet peut devenir un moteur de croissance pour l'économie belge et passer de 2,5 % à 4,6 % du PIB, soit environ 20 milliards d'euros, d'ici 2015, estime The Boston Consulting Group. Ceci nécessite que les particuliers, les entreprises et les décideurs profitent totalement du potentiel de l'Internet."

Selon Filiep Deforche, senior partner et managing director chez BCG à Bruxelles (cité dans le communiqué), l'Internet semble s'intégrer lentement à l'économie, y compris en Belgique. Des secteurs comme la logistique et l'industrie de la mode sont transformés en profondeur par l'Internet. Cependant, de nombreux secteurs ne saisissent pas toutes les opportunités qui se présentent en étant insuffisamment présents en ligne. Ils pourraient donner un coup de fouet à leur développement s'ils y remédiaient."

Geert Noels, économiste et fondateur d'Econopolis, avance quant à lui que "l'économie de l'Internet est encore trop souvent considérée comme un phénomène marginal impliquant des petites entreprises qui vendent des fleurs en ligne ou des gens qui ont du temps à perdre en se cherchant des amis via leur PC. Pourtant, l'Internet n'est pas un secteur à part mais une révolution qui change tous les secteurs et les modèles d'entreprise."

Voici, en résumé, les 7 enseignements principaux de cette étude.

1. Poids. L'économie de l'Internet belge représente 2,5 % du PIB belge, soit 8,6 milliards d'euros. Ce pourcentage est moins élevé que dans les autres pays européens comme la Grande-Bretagne (7,2 %) et les Pays-Bas (4,3 %).

2. Consommation. Environ 60 % des 8,6 milliards d'euros actuels de l'économie de l'Internet belge relèvent de la consommation, qui découle principalement de l'e-commerce. Plus de 23 % des achats e-commerce effectués en Belgique sont toutefois livrés à partir de l'étranger.

3. Emploi. Les entreprises belges sur lesquelles repose l'économie de l'Internet emploient environ 28.000 personnes, plus que le secteur de l'énergie par exemple.

4. Développement. Les PME qui utilisent activement l'Internet se développent jusqu'à quatre fois plus vite et vendent 40 % plus à l'étranger que les PME moins actives en ligne.

5. E-commerce. A peine 33 % des PME belges utilisent l'Internet pour promouvoir et/ou vendre activement des biens et des services en ligne. C'est peu par rapport à des pays comme les Pays-Bas (46 %) et la Grande-Bretagne (66 %).

6. Infrastructure. La Belgique obtient de bons résultats pour ce qui concerne la qualité de son infrastructure (par exemple, la pénétration de la large bande) par rapport à d'autres pays de l'OCDE, mais est à la traîne pour l'utilisation de l'Internet dans la société et les dépenses en ligne des consommateurs comme des entreprises.

7. Potentiel. Enfin, l'économie de l'Internet a le potentiel suffisant pour passer de 2,5 % à 4,6 % du PIB, soit environ 20 milliards d'euros, d'ici 2015. Elle deviendrait ainsi plus importante que le secteur des services financiers, par exemple. Cela nécessite toutefois que les particuliers, les entreprises et les décideurs profitent totalement et soutiennent le potentiel de l'Internet.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires