Le smartphone enterrera-t-il l'APN compact?

06/11/13 à 14:34 - Mise à jour à 14:34

Source: Trends-Tendances

Les smartphones, dotés de capacités photo de plus en plus évoluées, ont fait plonger le marché des compacts. Partage en ligne, souplesse et simplicité sont leurs atouts gagnants.

Avant, à chaque sortie, le photographe amateur se reposait cette épineuse question : partir léger avec son appareil compact ou jouer le grand jeu avec le réflex, sac au dos obligatoire ou torticolis à la clé. Aujourd'hui c'est plus simple. Le smartphone peut souvent remplacer le compact, et en plus les photos sont partageables directement sur les réseaux sociaux.

Avant, à chaque sortie, le photographe amateur se reposait cette épineuse question : partir léger avec son appareil compact ou jouer le grand jeu avec le réflex, sac au dos obligatoire ou torticolis à la clé. Aujourd'hui c'est plus simple. Le smartphone peut souvent remplacer le compact, et en plus les photos sont partageables directement sur les réseaux sociaux. © REUTERS/Shannon Stapleton

Les smartphones s'invitent dans la cour des grand, celle de la Photographie. Car, si l'appareil photo classique est toujours privilégié pour les voyages et les grandes occasions, c'est le smartphone qui est aujourd'hui utilisé pour photographier au quotidien. Au point que les fonctionnalités photo sont devenues un vrai critère de différenciation pour les smartphones, et que l'on voit même apparaître une nouvelle catégorie d'appareils qualifiés de "photophones".

Selon Gfk, le marché des compacts a chuté de 20% cette année en France, en volume (700.000 ventes en moins à 2,87 millions d'unités). Or, les compacts représentent 75% du marché de la photo. Et si aujourd'hui, chez les pratiquants de photo numérique, l'équipement en appareil photo compact égale l'équipement en smartphone, ce n'est pas un hasard.

De plus en plus de personnes font des photos quotidiennement. Selon une enquête Ipsos, en 2008, 9% des pratiquants de photo utilisaient un appareil au moins une fois par jour. En 2013, ils sont 19%. Le partage, les photos improvisées, l'envoi directement par MMS ou par mail sont des motivations d'utilisation en croissance très forte. Ainsi, 45% des gens qui transfèrent des photos sur PC à partir d'un appareil photo les postent sur les réseaux sociaux, une pratique en croissance.

Les MMS c'est pour les jeunes L'envoi de MMS crée aussi un nouveau segment sur le marché de la photo, celui des appareils photo connectés (en Wi-Fi ou en 3G, voire en 4G). Ipsos indique ainsi que chez les moins de 30 ans, l'envoi de photo par MMS (70% des pratiquants de photo) dépasse l'envoi sur les réseaux sociaux et le mail. Les fonctionnalités des smartphones peuvent convenir à la plupart des photographes amateurs. Toujours selon Ipsos, 63% des pratiquants de photo restent en effet la plupart du temps en mode automatique, et 35% font seulement quelques réglages de temps en temps.

Preuve que le smartphone s'invite dans la cour des grands, commencent à naître des cours de photo sur smartphone. Et certains photographes professionnels se sont fait une spécialité de la photo sur smartphone.

Nos partenaires