Le nouvel Office par abonnement est-il trop cher?

31/01/13 à 10:38 - Mise à jour à 10:38

Source: Trends-Tendances

Microsoft privilégie désormais la location à l'achat pour sa suite bureautique, qu'il vend 99 euros par an sur abonnement, avec un certain nombre d'avantages et cinq licences. Un changement de modèle, à la fois pour le groupe et pour ses clients.

Le nouvel Office par abonnement est-il trop cher?

© Reuters

Microsoft a lancé mardi Office 365 Home Premium, la nouvelle version de sa suite bureautique (Word, Excel, PowerPoint, OneNote, Outlook, Publisher, Access), dont la dernière mise à jour datait de 2010. Au-delà des nouvelles interfaces et fonctionnalités, adaptées aux appareils mobiles et à la navigation tactile, ce qu'il faut retenir c'est le changement de modèle économique pour Microsoft. Le groupe privilégie désormais la location à la vente, en proposant une licence annuelle pour 5 postes (PC, Mac, tablettes) à 99 euros par an ou 10 euros par mois.

"Dans 10 ans, la majorité des clients auront souscrit un abonnement"
Une version "boîte" sera toujours commercialisée, à 139 euros pour un seul ordinateur. Ce qui représente tout de même une sacrée économie. D'autant qu'il existe par ailleurs des alternatives bureautiques totalement gratuites, comme Google Docs. Bien que leurs fonctionnalités soient nettement plus limitées, elles conviennent à une partie du grand public qui bien souvent ne sert que des fonctionnalités basiques de Word, de feuilles de calcul très simples et encore moins souvent de Powerpoint.

Mais Microsoft croit dur comme fer à l'avenir de l'abonnement, qui présente plusieurs avantages pour le consommateur : l'obtention des mises à jour dès qu'elles sont disponibles, avant les clients qui ont choisi la formule de l'achat à l'acte ; la mise à disposition de 20 Go supplémentaires d'espace de stockage dans le cloud sur SkyDrive, en plus des 7 Go gratuits ; l'accès à une version streamée de la suite depuis n'importe quel PC ou tablette Windows 8 Pro (Office on Demand) ; et 60 minutes de communications offertes sur Skype chaque mois.

"Je dirais que dans 10 ans, la majorité des clients, peut-être tous les clients, auront souscrit un abonnement en lieu et place d'une licence perpétuelle", a déclaré Kurt DelBene, le président de la division Office. "C'est tellement plus qu'une simple nouvelle version d'Office, a expliqué pour sa part le directeur général de Microsoft, Steve Ballmer. C'est un Office réinventé en tant que service de cloud grand public, avec les applications complètes que les gens connaissent et apprécient, combiné à d'impressionnants nouveaux bénéfices liés au cloud et au collaboratif."

Un enjeu financier considérable

Avant que tous les clients ne soient passés à l'abonnement, Microsoft risque de voir les ventes d'Office reculer, d'autant que la nouvelle suite n'est pas compatible avec les versions de Windows antérieures à Windows 7, comme nous l'expliquions en juillet dernier. D'où la nécessité de permettre une transition en continuant à vendre des boîtes. Avec l'espoir qu'à terme, les revenus augmentent en étant renouvelés chaque année.

Il s'agit d'un enjeu considérable pour Microsoft. Le chiffre d'affaires d'Office a baissé de près de 10% au 4e trimestre 2012, à 5,7 milliards de dollars, ce qui représente 26,5% des revenus du groupe. Sur son dernier exercice fiscal annuel, se terminant en juin 2012, la division Business (dont Office réalise 90% du chiffre d'affaires) a compté pour 32,5% du chiffre d'affaires et pour 72% du bénéfice d'exploitation. Une part en augmentation depuis 2010.

Que se passe-t-il quand on arrête son abonnement ?

Que se passera-t-il, cependant, si le client arrête son abonnement pendant un temps ? ZDnet explique que l'utilisateur pourra continuer à accéder à ses documents mais pas les modifier, ni en créer de nouveaux, à moins d'utiliser Office Web Apps, une version plus légère et basique des outils bureautiques de Microsoft, ou une version antérieure d'Office. Les documents stockés sur SkyDrive pourront toujours être téléchargés.

La nouvelle suite Office sera préinstallée sur les tablettes Surface de Microsoft. En revanche, pour les utilisateurs d'iPad, il n'existe pour l'instant aucune application permettant de service d'Office 365 Home Premium.

Office 365 Home Premium est disponible dans 162 pays et 21 langues. Microsoft prévoit aussi de lancer le 27 février une version d'Office 365 (pour les entreprises) optimisée pour Windows 8.

Raphaële Karayan, L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires