Le marché des tablettes recule ? Apple n'y croit pas

02/05/14 à 15:37 - Mise à jour à 15:37

Source: Trends-Tendances

Selon le consultant IDC, les ventes de tablettes s'essoufflent. Apple, au contraire, estime que les perspectives sont excellentes.

Le marché des tablettes recule ? Apple n'y croit pas

© Reuters

Le marché des tablettes est au point mort, d'après le consultant IDC. Le dernier baromètre de cette entreprise spécialisée en études de marché indique que les ventes de tablettes n'ont progressé que de 3,9 % en glissement annuel au premier trimestre 2014. Une fameuse différence par rapport à la progression de 28,3 % enregistrée au dernier trimestre 2013.

A en croire le consultant, le marché des tablettes est en train d'agoniser. C'est sans doute aller un peu vite en besogne. D'autant que les explications avancées ne résistent pas réellement à l'analyse.

La menace phablet

Premier argument d'IDC : les "phablets", ces téléphones dotés d'un écran de grande taille, comme le Galaxy Note de Samsung, sont en train de grignoter des parts de marché aux tablettes. Certains consommateurs se satisferaient d'une "phablet" et délaisseraient les tablettes plus grandes. En 2013, le marché des "phablets" a en effet enregistré un certain succès, avec 20 millions d'unités vendues dans le monde d'après une étude de Juniper Research relayée par TechCrunch. Mais on est bien loin des ventes de tablettes, qui ont atteint sur la même période 217 millions d'unités, soit une progression de 50 % par rapport à 2012. Sur le seul premier trimestre 2014, il aurait fallu un énorme retournement de tendance pour que les "phablets" cannibalisent réellement les tablettes.

Des tablettes qui durent trop longtemps

Deuxième argument d'IDC : les possesseurs actuels de tablettes gardent leur appareil plus longtemps que prévu. Cela expliquerait un engouement moins important sur les nouveaux modèles. Un argument assez bancal lorsque l'on constate que le taux de pénétration des tablettes dans la population est encore loin d'avoir atteint des sommets. Aux Etats-Unis, pays le plus avancé sur ce marché, le taux de pénétration atteint 42 %. En Belgique, d'après une étude de Deloitte, il atteint 30 %. La progression du marché des tablettes dépend donc encore énormément des nouveaux acheteurs, qui ne sont pas encore équipés. Même si le marché du renouvellement devait être moins dynamique qu'espéré par les fabricants, les nouveaux acquéreurs potentiels sont encore beaucoup plus nombreux.

Par comparaison, le taux de pénétration des smartphones atteint 70 % aux Etats-Unis. Ce taux de pénétration suit une courbe ascendante qui devrait le conduire aux alentours de 100 %, par effet de remplacement des téléphones mobiles d'ancienne génération, qui ont atteint ce plafond il y a quelques années. Même s'il est impossible de prédire si les tablettes parviendront à s'imposer aussi fortement que les téléphones portables et les smartphones, les chiffres de progression des ventes donnent certains indices. La progression du taux de pénétration des tablettes aux Etats-Unis est en effet encore plus spectaculaire que celle des smartphones, comme le démontre le graphique saisissant réalisé par le site spécialisé Asymco, que vous trouverez ici.

L'iPad plus fort que l'iPhone

Lors de la présentation des derniers résultats trimestriels d'Apple, mercredi dernier, Tim Cook s'est d'ailleurs montré extrêmement enthousiaste au sujet des perspectives de ventes de l'iPad. Le CEO d'Apple a rappelé que l'iPad, leader du marché avec 32,5 % des ventes mondiales, rencontre un succès retentissant. Un succès qui dépasse même ceux de l'iPhone et de l'iPod ! Depuis que l'iPad a été lancé en 2010, Apple en a vendu plus de 210 millions d'exemplaires, a indiqué Tim Cook lors de la séance de questions & réponses avec les analystes, en marge des résultats trimestriels. Cela représente près de deux fois les ventes d'iPhones, et plus de sept fois les ventes d'iPod sur une période comparable, a-t-il ajouté.

En réponse aux critiques concernant le recul des ventes au premier trimestre 2014, le CEO a aussi avancé un argument plus technique. Les chiffres des consultants comme IDC concernent les "livraisons" d'appareils, c'est-à-dire le nombre d'appareils "expédiés" dans le monde. Ce nombre est différent de celui des ventes effectives d'appareils. Au premier trimestre 2013, le nombre d'appareils "livrés" a sensiblement augmenté par rapport au trimestre précédent. Par contre, en 2014, ce volume a été sensiblement réduit. Ce qui expliquerait des performances théoriques moins élevées, mais sans lien réel avec les ventes effectives en magasin.

Quoi qu'il en soit, Apple reste convaincu que le marché des tablettes, et plus spécifiquement celui de l'iPad, a de beaux jours devant lui. Selon le CEO d'Apple, les ventes de tablettes dépasseront dans les prochaines années les ventes d'ordinateurs. Pour Tim Cook, "sur le long terme, cela se présente très, très bien."

En savoir plus sur:

Nos partenaires