Le marché belge de la musique numérique en forte hausse

26/02/13 à 16:13 - Mise à jour à 16:13

Source: Trends-Tendances

Les revenus du segment numérique des ventes de musique en Belgique ont augmenté de 33% sur une année. Ils sont passés de 19,49 millions d'euros en 2011 à 25,98 millions d'euros en 2012.

Le marché belge de la musique numérique en forte hausse

Cette hausse est notamment due à l'apparition des services de streaming fin 2011, a indiqué mardi la fédération des producteurs et distributeurs de musique en Belgique BEA Music, en marge de la publication du rapport annuel du marché numérique mondial de la musique. La part de marché du digital a atteint 19,84% en Belgique en 2012, contre 30% aux Pays-Bas. Les Belges ont en moyenne dépensé 2,36 euros pour de la musique numérique. C'est moins que les Néerlandais (3,41 euros) mais plus que les Français (1,92 euro).

"La part de marché du digital est plus importante chez nos voisins néerlandais car les services de streaming musical tels que Spotify et Deezer étaient disponibles plus tôt et que la lutte contre la concurrence déloyale de l'offre illégale en ligne est à l'agenda politique", précise le directeur de BEA Music, Olivier Maeterlinck.

En Belgique, les artistes internationaux les plus populaires sur le net sont Adèle, Birdy et Lana Del Rey. Le Top 10 francophone est complété par des artistes français comme Sexion D'assaut, les Enfoirés ou David Guetta, tandis que le Top 10 flamand met les artistes locaux à l'honneur tels que dEUS, Hooverphonic et Netsky.

Au niveau mondial, les revenus générés par le segment digital en 2012 ont augmenté de 11% par rapport à 2011 et représentent maintenant plus d'un tiers (34%) du marché total des ventes de musique. Dans certains pays comme les Etats-Unis, l'Inde, la Suède et la Norvège, ils ont même dépassé ceux du segment physique, conclut BEA Music.

En savoir plus sur:

Nos partenaires