Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

13/01/17 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

'Le futur dicton des géants du Net: pas de voix, pas de chocolat !'

C'est toujours au début du mois de janvier que se déroule le fameux salon mondial de l'électronique grand public à Las Vegas. Le CES est devenu, en quelques années, l'endroit incontournable pour connaître les objets électroniques qui envahiront demain notre quotidien.

'Le futur dicton des géants du Net: pas de voix, pas de chocolat !'

© Montage istock

Cette année, Le Figaro rappelle, à juste titre, que la vraie vedette de ce salon est un prénom que tout le monde avait à la bouche à Las Vegas: Alexa, l'assistant vocal personnel d'Amazon. On le retrouve partout, dans les lave-linges Whirlpool, dans les frigos LG, dans des ampoules connectées du fabricant GE, dans un babyphone Matel ou encore dans un smartphone Huawei. Lancé il y a à peine deux ans, cet assistant vocal reconnaît la voix de ses propriétaires et peut converser avec eux pour les aider dans leur vie quotidienne, que ce soit pour commander des objets sur Internet ou lire un résumé des informations le matin au petit déjeuner !

Alexa se présente comme un rival considérable de Siri, le fameux assistant vocal d'Apple que l'on trouve sur tous les iPhone. En fait, si Le Figaro évoque aujourd'hui la mode de ces assistants vocaux, c'est pour nous rappeler que nous sommes en train de passer un nouveau cap technologique, et cela sans nous en rendre compte. En fait, ce qu'il faut comprendre, c'est que nos mains seront bientôt démodées à défaut d'être inutiles. Nous allons entrer très vite dans une nouvelle époque technologique sans clavier ni écran tactile ! Le Figaro a raison de préciser que demain, tout devrait se commander par la voix. Aussi bizarre que cela puisse paraître, nous allons parler avec notre smartphone, notre réfrigérateur, notre lave-linge et bien entendu avec notre voiture autonome. Il y a dix ans, on nous aurait mis à l'asile si nous avions parlé avec notre frigo, mais demain, dans quelques années à peine, ce sera notre lot quotidien de parler avec des objets de tous les jours.

Partager

Si les géants du Net développent tous des assistants personnels vocaux, c'est parce qu'ils savent très bien que cela va susciter encore plus d'achats en ligne

Il faut savoir que déjà aujourd'hui 20% des recherches sur Google ne se font plus en tapant un texte, mais en utilisant la voix. La question est donc simple: la voix, notre voix, va-t-elle finir par remplacer le texte ? Ce n'est pas du tout impossible. Il y a une décennie, les touches physiques des smartphones avaient déjà cédé la place à un écran tactile. Demain, ce sera la voix qui remplacera le pavé tactile, ne serait-ce parce qu'écrire un texte demande du temps.

Mais ne nous leurrons pas, si les géants d'Internet comme Amazon, Apple ou Microsoft développent tous des assistants personnels vocaux, c'est parce qu'ils savent très bien qu'au final, cela va susciter encore plus d'achats sur le Net. En fait, les assistants personnels vocaux vont nous simplifier la vie et enrichir Apple, Amazon et consorts... comme d'habitude.

En savoir plus sur:

TrendsInformation Services

Nos partenaires