Le développement d'une tablette capable de rivaliser avec l'iPad est "l'urgence numéro un" de Microsoft.

30/07/10 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Trends-Tendances

Pour le patron du groupe, Steve Ballmer, le développement de tablettes aptes à rivaliser avec l'iPad est "l'urgence numéro un" de Microsoft.

Le développement d'une tablette capable de rivaliser avec l'iPad est "l'urgence numéro un" de Microsoft.

© Reuters

Le patron de Microsoft Steve Ballmer a affirmé jeudi que le développement de tablettes informatiques, ou ardoises, aptes à rivaliser avec l'iPad d'Apple était l'urgence numéro un de son groupe.

"Il faut qu'on fasse bouger les choses sur les ardoises sous Windows 7", le système d'exploitation de Microsoft, a déclaré M. Ballmer lors d'une conférence d'analystes retransmise sur internet. "C'est l'urgence numéro un ici", a-t-il ajouté. "Il faut pousser maintenant, tout de suite, avec nos partenaires fabricants de matériel". "Dès qu'elles seront prêtes, elles seront livrées", a-t-il promis.

M. Ballmer a précisé qu'il travaillait avec ses partenaires, parmi lesquels Hewlett-Packard, Lenovo, Asus, Dell, Samsung, Toshiba, et Sony, "non seulement à produire quelque chose, mais à sortir des produits que les gens auront vraiment envie d'acheter".

M. Ballmer a salué à contre-coeur les performances de l'iPad lancé en avril, qui semble avoir créé un nouveau marché pour des appareils tactiles à mi-chemin entre le téléphone multifonctions et l'ordinateur. "Apple a fait un travail intéressant pour faire une synthèse, et sortir un produit dont ils ont assurément vendu plus d'exemplaires que je ne le voudrais", a dit M. Ballmer.

La semaine dernière, Apple avait annoncé avoir vendu au total 3,27 millions d'iPad dans le monde entre avril et juin, soit presque autant que de ses ordinateurs traditionnels Macintosh (3,47 millions d'exemplaires), pour un chiffre d'affaires total de 2,166 milliards de dollars. Alors que ces objets sont généralement qualifiés de tablettes, Microsoft retient l'appellation d'ardoise.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires