Le compte Twitter du magazine Newsweek hacké par l'EI

10/02/15 à 17:35 - Mise à jour à 17:29

Source: Belga

Le compte Twitter du magazine Newsweek a brièvement été hacké par un groupe se revendiquant de l'Etat islamique, qui s'en est ensuite servi pour notamment adresser des menaces à la Première Dame américaine Michelle Obama.

Le compte Twitter du magazine Newsweek hacké par l'EI

© iStock

Le compte du célèbre magazine d'information américain, qui compte plus de 2,5 millions d'abonnés, affichait une bannière présentant un combattant masqué accompagné de la mention "Je Suis IS". Vers 16h45, un message a été adressé à Michelle Obama, lui souhaitant une "Saint-Valentin sanglante" et indiquant qu'elle, ses filles et son mari étaient surveillés. Les personnes ayant pris possession du compte de Newsweek ont conclu le message par un hashtag "CyberCaliphate", soit califat virtuel.

Un autre tweet publié et mis en avant indique qu'au "nom d'Allah (...), le califat virtuel poursuit son djihad virtuel sous le drapeau de l'Etat islamique. Alors que les Etats-Unis et ses satellites tuent nos frères en Irak, en Syrie et en Afghanistan, nous détruisons votre système virtuel de sécurité nationale de l'intérieur. Avec la permission d'Allah, nous continuons le djihad virtuel dans les systèmes informatiques du Pentagone". Plusieurs documents présentés comme confidentiels et issus des services américains ont également été publiés.

Le réseau social a rapidement réagi. Moins de 20 minutes après la publication du premier message suspect, les photos et publications à la gloire de l'Etat islamique avaient disparu de la page du magazine.

Des groupes se revendiquant de l'Etat islamique ont récemment piraté plusieurs comptes et sites d'institutions, notamment françaises et américaines.

En savoir plus sur:

Nos partenaires