Stijn Fockedey
Stijn Fockedey
Stijn Fockedey est rédacteur de Trends
Opinion

12/07/16 à 12:56 - Mise à jour à 16:01

Le chantage scandaleux de Proximus et des opérateurs télécom

Proximus et d'autres opérateurs de télécommunication menacent d'arrêter les investissements pour un meilleur internet mobile si l'Union européenne instaure des règles plus strictes concernant la gestion du trafic en ligne. Mais c'est un fait que l'économie se portera mieux si l'Europe limite la puissance du secteur des télécoms.

Jeudi dernier, dix-sept grandes sociétés européennes des télécommunications, dont Proximus, ont soumis leur "manifeste pour la 5G" à la Commission européenne. Dans celui-ci, elles déclarent être prêtes à investir pleinement et rapidement dans le déploiement d'un réseau 5G. Cet internet mobile super rapide est indispensable pour les voitures à pilotage autonome, des meilleurs réseaux électriques et pour permettre d'autres nouveaux services. Mais les entreprises de télécommunication ne sont disposées à le faire que si l'Europe adopte notamment des règles moins strictes pour la neutralité du réseau dans le cad...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires