La vente en ligne a bondi en 2011

15/10/11 à 16:47 - Mise à jour à 16:47

Source: Trends-Tendances

La vente en ligne a fait un bond en Belgique et devrait atteindre 40% cette année. A côté des grandes chaînes de magasins, le commerce de détail s'y met aussi puisque 16% d'entre eux offrent actuellement à leur clientèle la possibilité d'acheter ou de commander par internet, selon une étude réalisée par le Syndicat Neutre des Indépendants.

La vente en ligne a bondi en 2011

© Capture d'écran

Si les petits commerces considèrent la vente en ligne comme un service supplémentaire à l'intention de leurs clients, 37% d'entre eux ont vu leur chiffre d'affaires et leur clientèle augmenter. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par le SNI auprès de 659 commerces de détail et rendue publique ce samedi.

Ce sont surtout les magasins de vêtements, les magasins de multimédia, de livres, de disques, mais aussi de plus en plus de magasins d'alimentation qui prennent "le train digital".

Ce train, 64% des commerçants interrogés ne veulent pas le rater. Ils ont l'intention d'investir - ou d'investir davantage - dans la possibilité de vendre ou de commander en ligne. Ils se rendent compte qu'ils peuvent obtenir un avantage concurrentiel en offrant ce service. Même si 36% des commerçants signalent que les clients qui achètent en ligne dépensent moins que dans le magasin.

Il est, en effet, plus facile de comparer les prix et les produits en ligne que dans un commerce.

Le commerce en ligne attire moins d'un Belge sur deux (étude)

Les Belges ne semblent pas convaincus par le shopping en ligne et les chaînes commerciales proposent aux internautes globalement moins de produits à la vente que dans leurs enseignes, ressort-il de deux études réalisées par le consultant immobilier CBRE et présentées vendredi.

Selon l'enquête Belgium Retailer 2011, menée auprès de 130 chaînes commerciales implantées en Belgique, deux répondants sur cinq (41 %) indiquent proposer une offre plus limitée sur le Net que dans leurs magasins ; 18 % seulement disposent d'une offre plus importante sur leur boutique virtuelle.

Pour deux tiers (58 %) des chaînes commerciales interrogées, les ventes on-line représentent moins de 1 % de leur chiffre d'affaires total. Elles ne sont que 6 % à annoncer une part supérieure à 10 % pour leurs ventes en ligne.

D'après l'étude Europe's Online Consumer, pour laquelle CBRE a sondé 10.000 consommateurs dans dix pays européens, les Belges ne sont que 41 % à faire "parfois" ou "régulièrement" leurs achats en ligne. Un répondant sur deux préfère toutefois sentir le produit avant de l'acheter en ligne.

Les internautes belges qui n'achètent pas en ligne se soucient principalement de la sécurité des paiements (26 %) et des coûts de livraison (20 %). Pour les adeptes du commerce sur l'Internet, 7 % du budget annuel du ménage est consacré à l'achat en ligne de vêtements, 5 % pour les livres et 3 % pour la nourriture et les courses. Par ailleurs, les hommes sont plus nombreux (41 %) que les femmes (21 %) à effectuer des recherches sur le Web avant d'acheter un produit en magasin.


Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires