La TV connectée commence à devenir intéressante

10/01/12 à 20:50 - Mise à jour à 20:50

Source: Trends-Tendances

Nouvelles fonctionnalités de reconnaissance vocale, connexion avec les smartphones et les tablettes utilisés comme second écran, services de stockage distant... On commence à voir l'étendue des possibilités qu'offrent les téléviseurs connectés.

La TV connectée commence à devenir intéressante

© Samsung

Les téléviseurs connectés sont l'une des grosses tendances du CES cette année, le salon de l'électronique grand public de Las Vegas. Ces derniers deviennent en fait de plus en plus connectés, avec l'introduction de services de cloud, la mise en réseau du téléviseur avec les autres équipements de la maison, l'ajout de nouvelles fonctionnalités et la complémentarité renforcée avec les autres écrans de la maison (PC, smartphone et tablette).

La télécommande prend un coup de vieux

Contrôle vocal, détection de mouvement, reconnaissance faciale... La télécommande n'est plus le seul outil pour interagir avec sa TV. Lenovo, Nuance, LG et Samsung ont annoncé des nouveaux produits et logiciels permettant, à l'aide de caméras et de micros, de parler à sa télé. Kinect a fait des émules.

La télécommande elle-même change de dimension. Philips a fait la démonstration de uWand, une télécommande équipée d'une caméra permettant de pointer avec précision un point sur le téléviseur, afin de naviguer dans les menus à l'écran. De plus en plus, les constructeurs (Panasonic...) proposent d'utiliser un smartphone ou une tablette en guise de télécommande. Dans ce cas l'appareil peut également servir de "second écran", pour afficher des contenus complémentaires à ceux de la télévision (le flux d'un réseau social correspondant au programme par exemple, ou encore les produits qui passent à la télé pour les acheter sur le champ, ou bien la bio de l'acteur qui apparaît dans le film). Une technologie comme celle présentée par Gracenote, baptisée Entourage, permet la reconnaissance du programme et l'envoi de contenus associés sur un terminal par simple reconnaissance sonore.

La télévision en réseau

Tous les grands constructeurs, à l'image de Samsung et Sony, permettent de partager du contenu entre appareils compatibles (smartphones, tablettes, appareils photo, ordinateurs) et sur le réseau local domestique. Tous les appareils convergent. Avec l'Xperia S de Sony, il devient même possible de contrôler son smartphone avec la télécommande de la TV, à laquelle il se connecte en HDMI (l'intérêt ? on n'a pas trouvé...).

Pour accéder à ses contenus sans passer par les supports physiques que sont le DVD ou le Blu-Ray, le cloud s'invite désormais sur les téléviseurs, chez Lenovo ou grâce à des solutions comme celle de Rovi, qui permet de reconnaître un film sur support physique, d'authentifier son origine, puis de déclencher un accès à une copie stockée dans le nuage. Les copies numériques peuvent ensuite être utilisées par le consommateur virtuellement et en tout lieu, à l'image de ce qui se fait pour la musique chez Google ou Apple.

Ces nouveautés accompagnent les nouveaux comportements des consommateurs. Selon une nouvelle étude réalisée par Accenture ( 2012 Global Consumer Electronics Products and Services Usage Report), ceux-ci se tournent vers d'autres terminaux que la TV tels que les smartphones et les tablettes pour visionner du contenu. Le pourcentage de consommateurs qui regardent les programmes proposés par les chaînes hertziennes ou celles du câble sur un poste de télévision au cours d'une semaine type est passé de 71 % en 2009 à 48 % en 2011, tandis que 44 % des propriétaires de tablettes y visionnent des programmes en streaming. 56 % des personnes interrogées ont signalé avoir modifié leur comportement en raison de l'offre de services en ligne et du développement du cloud computing. 32 % ont abandonné ou presque la location et l'achat de DVD.

Raphaëlle Karayan, L'Expansion.com

Nos partenaires