Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

22/07/15 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

La méthode d'Apple pour empocher 92% des profits du secteur des smartphones

Il est rare qu'une entreprise dépende à ce point d'un seul produit. Et ce produit, c'est l'iPhone 6. Mais je vous rassure, il y a pire comme dépendance et Apple ne s'en plaint absolument pas.

La méthode d'Apple pour empocher 92% des profits du secteur des smartphones

© DR

Les derniers chiffres connus et publiés, qui portent sur le premier trimestre 2015, montrent qu'Apple est au final la seule entreprise qui s'en tire bien. Très bien même, car selon le Wall Street Journal, la firme à la pomme empoche 92% des profits du secteur ! Vous avez bien entendu. Une seule entreprise encaisse 92% des profits liés aux ventes de smartphones !

Partager

Comment Apple encaisse 92% des profits liés aux ventes de smartphones

C'est d'autant plus remarquable que ce marché des téléphones intelligents regroupe aujourd'hui huit géants technologiques qui vendent 1,2 milliard de smartphones par an. Or, seulement 20% de ces smartphones sont des appareils Apple. Samsung, son principal concurrent, est loin derrière et les autres constructeurs perdent de l'argent, comme le rappelle également Le Figaro. Ce qui est également remarquable, c'est que ce phénomène n'est pas nouveau, mais qu'il s'est accentué avec le succès fulgurant de l'iPhone 6, ce qui a permis à Apple de renforcer encore plus sa situation de monopole sur les profits du secteur.

Il faut dire qu'il n'y a pas de secret, Apple - à l'inverse des autres concurrents - se positionne uniquement sur le haut de gamme. Autrement dit, Apple se concentre sur les appareils les plus chers - le prix de vente moyen d'un iPhone est de 650 dollars -, or justement, comme je vous le disais, ses concurrents se battent plus sur le volume et sacrifient en quelque sorte leurs marges.

En fait, la force d'Apple, c'est que la firme a une telle image de qualité, liée notamment à son design épuré, qu'elle est l'une des rares firmes mondiales à pouvoir imposer son prix au consommateur. Les Anglo-Saxons appellent ce genre de firmes des "price makers", alors que ses concurrents sont des "price takers", autrement dit, c'est le consommateur qui leur impose un prix, évidemment le plus faible possible.

Cette histoire d'Apple qui prend 92% des profits du secteur est d'autant plus dingue si l'on garde à l'esprit que le prix de fabrication de tous les smartphones, et cela quelle que soit leur marque, tourne autour de 180 à 210 dollars, selon Le Figaro. Mais seul Apple arrive à vendre ses appareils trois fois le prix coûtant, si je puis dire. C'est un exploit. Et Apple est récompensé, car il n'a que du haut de gamme dans son portefeuille, alors que ses concurrents offrent toutes les gammes, de l'entrée au haut de gamme !

Évidemment, chaque médaille a son revers. Et le revers pour Apple, c'est que la part de l'iPhone dans son chiffre d'affaires global devient dangereusement majoritaire: la part des smartphones est en effet de 70% ! Mais bon, si votre entreprise dépend à 70% d'un seul produit, mais que ce produit génère 92% des profits du secteur, vous avez encore le temps avant de vous alarmer !

En savoir plus sur:

Nos partenaires