Paul Vacca
Paul Vacca
Romancier, essayiste et consultant
Opinion

27/01/18 à 14:40 - Mise à jour à 14:38
Du Trends-Tendances du 18/01/18

La déconnexion ou le fantasme de l'île déserte

Face à l'invasion du numérique DANS notre vie privée, qui n'a pas pris en ce début d'année la résolution de se déconnecter ? Lâcher les incessantes consultations de son smartphone, faire travailler ses neurones plutôt que les algorithmes de recherche de Google, fuir la bulle étouffante de Facebook, les gazouillis braillards de Twitter, l'artificialité glacée d'Instagram... Bref, appuyer sur la touche off. Pour revenir à la vraie vie.

Mais est-il encore possible de se déconnecter en 2018 ? Il faut d'abord résister aux assauts physiques du sevrage : les démangeaisons du pouce, les picotements du manque de dopamine produits par l'absence de stimuli, d'infos, de likes ou de mentions... Beaucoup de volonté, un peu de sport, un bon livre, une discussion avec des amis peuvent y remédier. Pourtant peu à peu, même en plein jogging, un sentiment diffus de malaise peut s'insinuer. Comme une sensation de vertige. C'est l'appel du fameux FOMO - fear of missing out - cette peur panique de rater quelque chose. Gagner de la liberté en se déconnectant, c'est aussi faire face à un certain vide. Car l'on se rend vite compte que, quel que soit notre âge, nous sommes tous finalement devenus des digital natives. La technologie s'est imm...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires