"L'iPad 2 va tuer la concurrence !"

03/03/11 à 12:51 - Mise à jour à 12:51

Source: Trends-Tendances

L'iPad 2, présenté par Steve Jobs himself malgré son congé maladie, semble avoir convaincu les journalistes et autres geeks qui ont pu le tester. Voici les (nombreuses) forces et les (quelques) faiblesses de la nouvelle tablette made in Apple.

"L'iPad 2 va tuer la concurrence !"

Steve Jobs, patron d'Apple en congé maladie, était sur scène mercredi dans un théâtre de San Francisco, où il a été très applaudi avant la présentation attendue de la nouvelle version de la tablette tactile à la pomme, l'iPad.

"Cela fait pas mal de temps que nous travaillions sur ce produit et je ne voulais pas manquer une journée formidable !", a déclaré celui qui est officiellement en congé maladie, pour une raison et une durée indéterminées, depuis la mi-janvier.

L'action Apple a immédiatement tressauté sur le Nasdaq, prenant 0,93 %, à 362,69 dollars, à 18 h 10 GMT.

Pour les analystes de Goldman Sachs, l'iPad 2 "devrait fournir une première ligne de défense contre les tablettes concurrentes attendues dans les mois qui viennent". "Sur le marché d'aujourd'hui, on ne peut plus attendre longtemps avant de livrer une mise à jour", a dit à l'AFP Ken Dulaney, analyste chez Gartner selon qui "les autres tablettes ont au moins rattrapé les capacités du modèle de l'an dernier".

L'iPad 2 est-il à la hauteur des attentes ?

L'iPad 2, présenté par Steve Jobs himself, a fait forte impression. Les journalistes ont été bluffés par l'ajout de fonctionnalités supplémentaires tout en maintenant le prix inchangé (499 à 829 dollars), d'autant que les concurrents s'avèrent incapables de faire moins cher. Signalons d'ailleurs que l'ancien modèle passera en soldes à partir de 399 dollars.

Pour donner une idée de la "révélation" que la présentation du nouvel iPad a été pour certains journalistes, voici le commentaire publié par Computerworld, subitement pris par un accès de lyrisme : "Ce soir, j'ai finalement compris l'iPad. Ce soir, l'iPad est devenu obsolète. C'est parce que, ce soir, j'ai assisté au lancement de ce qui pourrait être le produit d'électronique grand public qui se vendra le plus vite. Et maintenant, finalement, je comprends la planète post-PC, où nous allons, et d'où nous venons."

Plus loin : "L'iPad est l'objet high-tech ultime." Et là, nous avons perdu l'auteur, manifestement envoûté par Steve Jobs. "Pensez-y. Pensez combien cet appareil pourrait devenir essentiel à travers l'Afrique du Nord si les insurgés technophiles utilisaient l'iPad 2 pour capturer, éditer, et partager des séquences vidéo en direct de la vague révolutionnaire qui secoue la planète." On devrait peut-être proposer à l'ONU de substituer la subvention des iPad à une intervention militaire...

Cela dit, le fait que l'iPad 2 serve aussi à créer du contenu (enregistrer de la musique avec Garage Band, monter des vidéos avec iMovie, capturer des images avec les deux nouvelles caméras) et plus seulement à en consommer est souvent relevé par les premières analyses. All Things Digital note ainsi que les prérogatives du PC diminuent.

La finesse du nouveau modèle est saluée par tout le monde. Il donne la sensation de tenir un magazine, selon Engadget. Giga Om le compare quant à lui à l'iPhone. L'amélioration de la vitesse et le poids réduit rendent vraiment meilleure l'expérience utilisateur, pour Appadvice.

Le nouveau processeur A5 est, selon Apple, deux fois plus rapide, et le processeur graphique l'est neuf fois plus. De fait, ceux qui l'ont déjà testé observent que le navigateur est plus rapide, que tourner les pages d'un livre sur iBooks est plus rapide, et qu'il n'y a quasiment aucune latence entre le mouvement du doigt et la réponse à l'écran. "C'est dingue comme ce truc est rapide, jugeEngadget. On ne plaisante pas. Tout ce que fait l'iPad 2 a l'air d'être en mode turbo." 9to5mac.com n'a qu'un mot pour décrire sa première impression : "Rapide !"

La Smart Cover a elle aussi fait son petit effet. C'est juste une protection et un étui, mais c'est l'un des éléments qui ont le plus plu lors de la conférence de presse. Elle donne de la couleur à l'objet, elle sert à l'allumer, à conserver l'écran propre, et même de support en la pliant en trois. Bref, elle semble être une vraie réussite, à la fois belle, performante et utile. Un bel exemple de technologie, de design et de simplicité. Du pur Apple.

Verdict ? L'iPad 2 a tout bon ou presque

A lire toutes ces critiques de la première heure, le sentiment général est que le nouvel iPad vaut vraiment la peine. Pour Giga Om, c'est un must pour quiconque cherche une tablette. Certes, il ne gère toujours pas Flash, mais apparemment cela ne gêne plus personne. Pas de port USB non plus, ni de résolution d'écran améliorée, mais on ne peut pas tout avoir pour un prix inchangé.

ZDnet résume le tout en titrant que les changements apportés par Apple sont "suffisants pour tuer la concurrence" qui, pour son malheur, ne lancera même pas son produit avant celui d'Apple (à part le Xoom). Un comble. Le blogueur Robert Scoble a fait lui aussi son choix, par ordre de préférence. Et son n° 1, c'est l'iPad 2. Avec un tel plébiscite, on ne serait pas étonné que les geeks, premiers acheteurs et premiers lecteurs, se précipitent sur l'iPad 2 et entraînent même le public plus large qui en a les moyens.

Car franchement, à part à avoir une dent contre Apple, ce qui est à peu près aussi répandu que d'être fan de la marque, on n'a a priori aucune raison de ne pas vouloir ce produit... si tant est qu'on ait envie d'acheter une tablette. Et ce, malgré l'absence de saut technologique entre les deux versions. Ce qui fait dire à l'analyste de Forrester Sarah Rotman que l'iPad 2 pourrait s'accaparer encore 80 % du marché américain cette année.

Seul Gizmodo émet une grosse réserve : la RAM ne serait que de 256 méga, soit moins que dans l'iPhone 4. Si tel était le cas, le blog juge cela problématique.

Trends.be, avec Belga et L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires