L'internet mobile progresse face aux SMS lors de la Saint-Sylvestre

01/01/15 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Belga

Les fêtards du Nouvel An ont massivement employé leur GSM, leur smartphone ou leur tablette pour s'échanger des bons voeux, rapportent jeudi les principaux opérateurs de téléphonie mobile du pays. Comme attendu, l'utilisation de Facebook, Twitter et WhatsApp progresse au détriment des SMS.

L'internet mobile progresse face aux SMS lors de la Saint-Sylvestre

© istock

Au total, les clients de Proximus, Mobistar, Base et Telenet ont envoyé quelque 62 millions de messages SMS entre mercredi à 20h00 et jeudi à 8h00. Un chiffre impressionnant mais en forte baisse par rapport à l'an dernier avec près de 70 millions de SMS recensés. C'est la deuxième année d'affilée que le nombre de SMS envoyés à l'occasion du Nouvel An est en baisse. Le trafic de données mobiles augmente en revanche considérablement.

Proximus, le principal opérateur, a enregistré 23,5 millions de SMS, une baisse de 13% par rapport à l'an dernier. Le volume de données échangées (textes et images) via les réseaux sociaux a augmenté quant à lui de 250% pour atteindre 17,6 millions de MB.

Les clients de Mobistar ont envoyé 21,3 millions de SMS, soit 10% de moins que lors du passage à 2014. Ils ont également échangé 14 millions de MB, une progression de 165 %.

Base Company rapporte de son côté près de 11 millions de SMS envoyés la nuit dernière (- 18%) et un peu moins de 10 millions de MB utilisés (+ 90%). "Les clients de BASE Company adhèrent complètement au nouveau mode de vie mobile et partagent leurs voeux de plus en plus via les médias sociaux, en utilisant leurs réseaux mobiles. Souvent, les gens envoient leurs voeux plus tôt, sans attendre la nuit", relève le CEO Jos Donvil.

Enfin, Telenet comptabilise plus de 6 millions de sms envoyés lors du réveillon, un chiffre en légère hausse, et 12 millions de MB, une progression de 500%.

Les différents opérateurs, qui avaient pris leurs dispositions pour affronter le pic d'utilisation de leurs réseaux, assurent n'avoir rencontré aucun problème technique.

Nos partenaires