L'électro moins cher en France ? Oui, mais...

26/01/12 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Trends-Tendances

L'électroménager coûte jusqu'à 30 % moins cher en France qu'en Belgique, assure le Crioc, chiffres à l'appui. Mais tout dépend du type de produit recherché... et de l'enseigne étudiée, car au sein d'un même pays, des divergences s'affichent.

L'électro moins cher en France ? Oui, mais...

© Reuters

L'électroménager coûte jusqu'à 30 % moins cher en France qu'en Belgique, selon une nouvelle étude du Centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs. "Dès que le consommateur belge franchit la frontière, il peut bénéficier de prix plus avantageux et d'un pouvoir d'achat supérieur de 6,28 % en moyenne en visitant les enseignes comparées dans l'étude", chiffre le Crioc, qui prévient cependant que "de grandes divergences de prix sont constatées entre produits".

Beaucoup d'électro moins cher en France... mais pas les iPad, par exemple

Le Crioc a comparé les prix pratiqués par les enseignes Krëfel, Vanden Borre, Datry et Auchan. Conclusion : "Un très grand nombre de produits électriques et électroniques sont nettement moins chers en France qu'en Belgique. C'est principalement le cas pour les chaînes audio, les robots, les fax, les téléphones résidentiels, les notebooks, les rasoirs pour hommes, les radioréveils, les cafetières à expresso, les aspirateurs, les scanners."

A l'inverse, certains produits sont moins chers en Belgique : les GSM, les iPad, les ventilateurs, les GPS et certains électroménagers comme les machines à pain, les pierrades et les congélateurs.

Faut-il toujours faire ses achats en France ? Non, selon le Crioc

"Même si le prix de votre achat électroménager sera sans doute plus intéressant, il faut que cet avantage soit supérieur à ce que vous coûtent le trajet et la perte de temps", nuance le Centre. Il faut en effet tenir compte du coût du déplacement...

"Les consommateurs l'ont bien compris, les enseignes aussi, confirme le Crioc. Nos études montrent que les consommateurs accordent beaucoup d'importance à la proximité du magasin. Le prix n'est donc pas le seul critère lors de la décision d'achat d'un produit : la qualité et la diversité des produits offerts sont également importantes. De plus, de nombreuses réserves, concernant par exemple le service après-vente ou l'augmentation de la concurrence, peuvent décourager les consommateurs à traverser la frontière malgré le gain financier."

Différences de prix : aussi entre enseignes d'un même pays

Le choix de l'enseigne a également une influence directe sur le prix du produit, prolonge le Centre : "Les enseignes Vanden Borre et Auchan pratiquent des prix généralement inférieurs à ceux de Krëfel et Darty."

Attention, cependant : tout comme entre les pays, il peut y avoir de grandes divergences de gains en fonction des produits désirés. "En Belgique, il est plus intéressant de se rendre dans un magasin Vanden Borre pour acheter une télévision, un appareil photo reflex, une chaîne hi-fi, un GSM ou un smartphone. Par contre, les réfrigérateurs et les téléphones résidentiels sont moins chers chez Krëfel."

En France, les consommateurs peuvent faire des économies en achetant une tablette tactile, une télévision ou une imprimante chez Auchan plutôt que chez Darty, indique le Crioc, tandis que les laptops, les GSM, les smartphones, les aspirateurs et les GPS sont meilleurs marchés chez Darty.

Bref, "en plus de comparer les prix entre les pays, il peut être très avantageux pour les consommateurs de pratiquer une comparaison attentive entre les différentes enseignes au sein de leur propre pays. Une petite vérification sur les sites des différentes enseignes vous indiquera où aller."

Pourquoi les prix sont-ils si différents ?

Quant à déterminer les raisons principales de ces écarts de prix entre la Belgique et la France, le Crioc avance plusieurs possibilités : une différence dans le prix de l'énergie, des coûts salariaux, du niveau de vie, de la réglementation sur les ventes à perte, de la taille du marché et du profil des travailleurs.

"Il peut également y avoir la présence d'ententes tacites sur le prix de certains produits, mais sans surveillance de marché et contrôle des prix, elles seront difficiles à identifier", conclut le Centre.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires