L'action Facebook plombée par les rumeurs

30/05/12 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Trends-Tendances

Facebook chute de près de 10 % mercredi sur des rumeurs et options de vente. On prête notamment au roi des réseaux sociaux le projet de s'offrir, à grands frais, le navigateur Opera.

L'action Facebook plombée par les rumeurs

L'action Facebook a chuté de près de 10 % à la Bourse de New York mardi, précipitée sous la barre des 30 dollars par une combinaison d'informations de presse et d'options de vente dix jours après son introduction sur les marchés financiers. Lancée à 38 dollars le 18 mai, l'action a fini mardi sur une chute de 9,68 % à 28,82 dollars.

Une rumeur, lancée vendredi par le site Internet britannique Pocket-lint, courait, notamment sur les marchés, selon laquelle le champion des réseaux sociaux envisagerait une nouvelle (et coûteuse) acquisition, celle du navigateur pour téléphones portables norvégien Opera. Ce rachat pourrait lui coûter plus de 1 milliard de dollars peu de temps après le rachat d'Instagram, logiciel d'embellissement et traitement de photos, pour une somme équivalente.

Parallèlement, le New York Times a rapporté ce week-end que le site Internet travaillait au lancement d'un téléphone portable maison qui fonctionnerait sous le système Android de Google.

La chute du titre "est, je pense, liée à un mélange de mauvaise presse et d'options (de vente) qui pèse sur le titre, a estimé Peter Cardillo, stratège boursier chez Avalon Partners. Cela pourrait être essentiellement technique alors que de nouveaux planchers" atteints par l'action Facebook déclenchent des options de vente qui, elles-mêmes, font tomber l'action à de nouveaux planchers, "jusqu'à ce que le mouvement s'épuise de lui-même".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires