"Je ne serai pas le Mister Cash des TIC wallonnes !"

16/06/11 à 16:14 - Mise à jour à 16:14

Source: Trends-Tendances

La Région wallonne a dévoilé un ambitieux plan pour faire du sud du pays une "terre d'excellence numérique", tout en prévenant : "L'objectif n'est pas que le budget wallon paie tout !"

"Je ne serai pas le Mister Cash des TIC wallonnes !"

© Belga

Le gouvernement wallon a approuvé jeudi un "Master Plan" des technologies de l'information et de la communication (TIC). Ce document de 90 pages a pour ambition de tracer la route de la mutation numérique de la Wallonie d'ici 2025 en fixant dix priorités.

"De plus en plus, la Wallonie doit compter sur elle-même et sur ses compétences, et elle doit devenir une terre d'excellence numérique, a expliqué Jean-Claude Marcourt, ministre de l'Economie. La Wallonie a été trop longtemps engoncée dans sa mutation industrielle. Aujourd'hui, nous pensons que les TIC sont l'économie de demain."

Les priorités fixées visent tant le secteur TIC lui même, qui doit être "boosté", que la capacité des entreprises wallonnes à être performantes dans l'usage des TIC, le développement d'un réseau haut débit étendu et augmenté de points d'accès, la numérisation de l'administration, etc.

L'enseignement est également concerné. Selon Jean-Claude Marcourt, en charge des universités et des hautes écoles, les TIC doivent en effet être intégrés au coeur du système éducatif. Il serait à ses yeux inconcevable que, dans cinq ou dix ans, les élèves ne puissent disposer des supports adéquats et que les enseignants ne travaillent pas différemment.

Le plan sera soumis aux partenaires sociaux réunis dans le Conseil économique et social de la Région wallonne (CESRW), dont l'avis est attendu pour le mois de septembre. Il devrait être opérationnel d'ici la fin de l'année. Les premières mesures sont attendues dès l'an prochain.

Aucun budget n'est prévu pour cette année. Les premiers moyens financiers nécessaires seront établis dans le budget 2012. Le ministre a toutefois averti qu'il ne serait pas un Mister Cash : "L'objectif n'est pas que le budget wallon paie tout mais d'avoir des lignes directrices dans lesquelles les opérateurs pourront s'intégrer."

Master Plan TIC wallon : "Un pas important dans la bonne direction", pour Agoria

Agoria, la fédération belge de l'industrie technologique, s'est réjouie "de constater que le Master Plan reprend les priorités que nous avions définies, déclare Thierry Castagne, directeur général d'Agoria pour la Wallonie. Car au niveau wallon, l'industrie TIC représente 954 entreprises, 2,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 9.500 emplois (2010). Il s'agit donc d'un secteur important et en pleine progression qui mérite certainement une attention particulière."

Après avoir "plutôt bien résisté" à la crise, le secteur se dit aujourd'hui prêt à grandir, indique encore le directeur général : "Pour cela, il faut absolument lever certains obstacles à son développement." Parmi les priorités pointées par le secteur, trois thèmes principaux : la croissance des entreprises TIC wallonnes par l'internationalisation, le recrutement de personnel qualifié et la mise en place d'une filière éducative centrée sur les TIC, et la simplification administrative.

Pour Thierry Castagne, "le gouvernement a intégré que le secteur TIC wallon pouvait être un levier fort de cette croissance économique dont la Wallonie a tant besoin. Le Master Plan est vaste et ambitieux, et les industriels attendent à présent les mesures concrètes qui en découlent et qui devront être prises sans tarder."

Trends.be

Nos partenaires