Israël, terre promise des start-up où "chacun veut devenir entrepreneur"

02/03/16 à 14:58 - Mise à jour à 15:03

Depuis plusieurs années, Israël se mue en véritable pépinière pour jeunes entreprises. Des milliers de start-up, à la pointe de l'innovation et de la technologie ont été créées dans le pays, qui offre un terreau fertile pour leur émergence.

Trop souvent tête d'affiche de l'actualité en raison de l'inextricable conflit qui le ronge, Israël représente pourtant, du point de vue économique, le symbole d'un Etat prospère, ambitieux, et aux performances entrepreneuriales rayonnantes. Depuis plusieurs années, le pays peut même se targuer d'être devenu la vitrine mondiale de l'innovation et de la haute technologie, au point d'être surnommé aujourd'hui "l'Etat start-up". Un sobriquet loin d'être usurpé puisqu'en 2014, le pays comptait près de 5.900 entreprises high-tech sur son sol, pour une population estimée à 8,5 millions de personnes. Soit une start-up pour 1.500 habitants, c'est-à-dire le ratio le plus élevé au monde, devant les Etats-Unis, le Japon ou encore la Corée du Sud. Trouvant à s'exprimer dans des domaines aussi variés que l'agriculture, la défense, la cybersécurité et les technologies vertes. L'esprit d'entreprendre israélien est centralisé au coeur d'une zone d'innovation au nom évocateur : la Silicon Wadi. A l'instar de sa cousine californienne, cette "vallée", située aux alentours de Tel-Aviv, constitue le centre névralgique du bouillonnement intellectuel israélien et représente, pour le pays, le coeur de l'inventivité ainsi qu'un moteur de croissance capital. En effet, en Israël, l'innovation représente 12,5 % de la production économique et 8 % de l'emploi.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires