iPad Air et iPad mini, pratiquement qu'est-ce qui change?

23/10/13 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Source: Trends-Tendances

Apple a dévoilé sa nouvelle tablette baptisée "iPad Air", plus légère, et annoncé une mise à jour de son iPad mini, qui adopte l'écran Retina. Les experts attendent cependant toujours une "vraie" innovation...

iPad Air et iPad mini, pratiquement qu'est-ce qui change?

© Reuters

Comme prévu, Apple a présenté le 22 octobre un nouvel iPad plus léger et plus puissant que les modèles précédents. Selon les analystes, cette annonce ne sera pas forcément suffisante pour enrayer l'érosion de sa part du marché toujours plus concurrentiel des tablettes. Plus fin et plus léger "Le nouvel iPad Air est un autre grand pas en avant", il est "plus fin, plus léger et plus puissant que jamais", a affirmé Philip Schiller, vice-président du groupe informatique américain, lors de la présentation de l'appareil à San Francisco.

L'appareil de 9,7 pouces, dont le nom rappelle celui de l'ordinateur portable Macbook Air qui est un grand succès d'Apple, est selon le groupe 20% plus fin que l'actuel grand iPad classique et 28% moins lourd avec un poids annoncé de 469 grammes. Il est doté d'un processeur A7 64 bits (contre 32 jusqu'ici) adapté à des applications plus sophistiquées, et Apple promet 10 heures d'autonomie de batterie. Le nouveau design affiche un cadre aminci.

Il sera commercialisé à partir du 1er novembre dans une quarantaine de pays dont la Chine, la France, la Belgique, le Canada, les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Il sera décliné en quatre couleurs (blanc, noir, gris et argenté) et la gamme de prix s'étend de 489 euros (pour le modèle 16 Go Wi-Fi) à 885 euros (pour le modèle 4G 128 Go).

Cela c'est pour le côté technique.

Un écran Retina pour l'iPad mini Mais l'iPad mini ne sera pas oublié ! Apple a parallèlement annoncé pour "plus tard en novembre" une mise à jour de son iPad mini, avec un écran "Retina" de 7,9 pouces, de meilleur qualité que le modèle actuel (soit une résolution de 2048 x 1536), une puce 64 bits, et de nouveaux coloris (argent et "gris sidéral"). Les prix iront de 399 euros (16 Go, Wi-Fi) à 795 euros (128 Go, 4G).

Il continuera à commercialiser l'iPad mini de première génération pour 299 euros (Wi-Fi) et 419 euros (3G).

Les nouveaux iPad Air et mini embarquent également le nouveau coprocesseur de mouvement M7, qui rassemble les données provenant de l'accéléromètre, du gyroscope et de la boussole. Apple indique enfin qu'ils intègrent une nouvelle norme Wi-Fi permettant de doubler la vitesse de connexion sans fil.

Une vraie innovation ? A la Bourse de New York, la présentation des nouveaux iPad n'a pas empêché l'action Apple de perdre 0,29% mardi pour clôturer la séance à 519,87 dollars.

Pour Jan Dawson, un analyste du cabinet de recherche Ovum, "les deux appareils devraient bien se vendre, en particulier pendant la saison des fêtes, mais Apple n'a pas été aussi dérangeant qu'il aurait pu l'être, car il a fixé des prix relativement élevés". Il y voit "la déclaration la plus claire que pouvait faire Apple pour dire qu'il n'est intéressé que pour rivaliser sur le créneau des tablettes haut de gamme". "Cela renforce notre opinion que la part de marché d'Apple dans les tablettes va continuer de baisser" au profit des appareils de différentes marques utilisant le système d'exploitation Android de Google, ajoute l'analyste.

Avec les nouveaux modèles présentés mardi, Apple cherche surtout "à maintenir sa position haut de gamme sur un marché des tablettes toujours plus concurrentiel", estime également Thomas Husson, un analyste du cabinet Forrester.

Apple est de plus en plus souvent soupçonné d'avoir perdu sa capacité créatrice en même temps que son patron emblématique Steve Jobs, et les experts du secteur technologique appellent de leurs voeux depuis un moment déjà le lancement d'un produit vraiment innovant dans le domaine de la télévision ou de l'informatique "portable", incorporée à un vêtement ou un accessoire comme une montre par exemple.

Nos partenaires