iOS 6 Maps, le premier bug de l'après Steve Jobs

24/09/12 à 09:24 - Mise à jour à 09:24

Source: Trends-Tendances

Le nouvel OS mobile d'Apple est disponible en téléchargement depuis mercredi. Si la firme a intégré pas moins de 200 nouveautés, le remplaçant de Google Maps n'est pas du tout convaincant.

iOS 6 Maps, le premier bug de l'après Steve Jobs

© Reuters

Cette semaine, Apple ne lançait pas seulement l'iPhone 5. La partie logicielle, la nouvelle version de son système d'exploitation, iOS 6, était elle aussi très attendue. D'autant qu'avec iOS 6, proposé depuis mercredi en téléchargement aux possesseurs de l'iPhone, iPad et iPod Touch, Apple a fait pour la première fois le choix de se priver des applications Google intégrées nativement. Oubliées donc les applis Youtube et Google Maps. La firme de Cupertino mise désormais sur des produits "maison", qui ne font pas l'unanimité. Une réelle déception ?

"Des tonnes de nouvelles fonctionnalités"

iOS Maps mise à part, la presse américaine est plutôt emballée par iOS 6. Apple a annnoncé près de 200 nouvelles fonctionnalités dans ce nouvel OS. Pour le site The Verge, Siri, l'assistant vocal d'Apple, est l'une des principales satisfactions. Si le service pouvait parfois se montrer défaillant lors de son lancement, il semble désormais avoir gagné en fiabilité. "Bien que toujours considéré techniquement comme une version bêta, Siri sur iOS 6 est plus rapide, plus réactif et a plus de personnalité que jamais". Le service est aujourd'hui capable de donner des résultats sportifs, de lancer des applications ou encore de poster sur Facebook et Twitter. Avec un bémol de taille: "malgré les nombreuses améliorations, il n'est toujours pas aussi sophistiqué que le font croire les publicités", relève le site.

Techcrunch préfère insister sur de nouvelles fonctionnalités a priori mineures, mais qui viennent réellement améliorer l'usage des produits Apple. Comme les nouvelles options de réponse à un appel, restées "inchangées depuis longtemps". iOS 6 permet de choisir plus facilement entre SMS, iMessage, message vocal, et laisse la possibilité de demander un rappel à son correspondant. "L'exemple parfait de la façon dont Apple a réfléchi à la façon dont les gens se servent de leur smartphone", s'enthousiasme le site internet. Avant de louer entre autres la meilleure intégration de Facebook, ou encore l'arrivée de Passbook, destiné à regrouper cartes de fidélité, tickets de train, de cinéma et autres coupons dans son smartphone. Un service à la fois pratique pour les utilisateurs, et prometteur pour les annonceurs.

Les changements apportés à l'AppStore ont en revanche déçu les spécialistes. Les résultats de recherche s'affichent désormais un par un sur iPhone et quatre par quatre sur iPad. Si TechCrunch reconnaît "comprendre l'idée", à savoir faire prévaloir la "qualité sur la quantité", il estime que ce choix rend plus difficile "la recherche d'une application lorsque l'on n'a pas d'idée précise de sa recherche".

L'application iOS Maps est "affreuse"

Le problème, c'est que toutes ces nouveautés ne suffisent pas à masquer les défauts majeurs d'iOS 6. Depuis sa toute première version, Apple intégrait nativement l'application Youtube et le service de cartographie Google Maps. Pour iOS 6, il a décidé de s'en passer pour développer ses propres produits. Malheureusement le service Maps d'Apple est loin d'arriver à la hauteur de Google Maps. Malgré les innovations apportées (cartographie en 3D, etc..), il se montre moins précis et buggé. "Steve Jobs n'aurait jamais sorti iOS 6 dans cet état", titre carrément un contributeur sur Forbes.com.

Pour Cnet, la disparition du choix du mode de transport pour un itinéraire constitue l'un des "oublis majeurs". Il faudra désormais passer par des applications tierces pour prévoir un trajet en métro par exemple. Selon The Verge, "on ne peut nier que cette nouvelle version n'est pas aussi complète que la précédente". Le site Business Insider qualifie même d'"affreuse" la nouvelle application Maps, en présentant une série d'exemples "hilarants" de ses dysfonctionnements. Pour les utilisateurs qui "comptent sur les fonctionnalités de Street View et la prise en charge des transports en commun", le site MacStories va lui jusqu'à ne pas recommander la mise à jour "avant la sortie d'une application officielle Google Maps". Ce qui pourrait arriver plus vite que prévu puisque selon The Guardian, celle-ci serait déjà en attente de validation par Apple.

A peine deux jours après la mise à disposition d'iOS 6, la déception se fait déjà largement sentir. Un tumblr a même été créé pour montrer les défaillances du service de cartographie d'Apple par rapport à son équivalent chez Google. Les exemples d'erreurs sont nombreux : des ponts complètement déformés par la 3D, comme effondrés, la Tour Eiffel applatie par terre, des erreurs grossières de localisation, des lieux où l'on devrait trouver de nombreuses enseignes mais où les magasins n'apparaissent pas, etc.

Les utilisateurs pestent... mais téléchargent

Malgré ses défauts, iOS 6 a battu en deux jours un record de téléchargements. Plus de 15% des terminaux compatibles seraient déjà équipés, selon les données de Chitika. Mercredi 19 septembre, sa mise en téléchargement a multiplié le trafic habituel sur l'AppStore par neuf. Décidément, même lorsqu'il déçoit, Apple parvient à battre tous les records...

Ludwig Gallet - L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires