iBooks 2 for iPad : que faut-il en penser ?

20/01/12 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Trends-Tendances

Apple a dévoilé l'iBooks 2 for iPad, une nouvelle application gratuite apte, rien de moins, à révolutionner les manuels scolaires... et à faire quasiment disparaître Amazon du marché. Voici les détails de ces dernières révélations... et ce qu'il faut en penser.

iBooks 2 for iPad : que faut-il en penser ?

© Reuters

L'iBooks 2 for iPad a été dévoilé jeudi par Apple. Téléchargeable gratuitement sur l'App Store de la marque à la pomme, il égrène ses atouts : contenu enrichi avec animations interactives, graphiques, photos, vidéos, navigation optimale "et beaucoup plus" ; mise à jour permanente via l'iBookstore ; "n'alourdit pas un sac à dos ou un cartable", "ne doit jamais être rendu", etc.

Cerise sur le gâteau, des éditeurs comme Houghton Mifflin Harcourt, McGraw-Hill et Pearson fourniront des ouvrages éducatifs sur l'iBookstore, pour un prix généralement égal ou inférieur à 14,99 dollars.

Deux autres applications ont eu les honneurs de la presse : l'iBooks Author, grâce à laquelle l'utilisateur d'un Mac peut créer ses propres livres et les publier sur l'iBookstore d'Apple ; une nouvelle version de l'iTunes U qui donne, aux utilisateurs de l'iPad, accès au "plus vaste catalogue de contenu éducatif gratuit du monde, en plus des quelque 20.000 applications et des centaines de milliers de livres de l'iBookstore". L'iTunes U permet à un professeur d'université, par exemple, de mettre en ligne gratuitement la totalité de son programme (bibliographies, leçons, etc.).

"L'éducation dans inscrit dans l'ADN d'Apple et l'iPad pourrait bien être notre produit éducatif le plus excitant à ce jour, selon Philip Schiller, senior vice president d'Apple pour le marketing mondial. Avec 1,5 million d'iPad déjà en service dans les structures éducatives, l'iPad est en cours d'adoption rapide par les écoles aux quatre coins des Etats-Unis et du monde. Avec l'iBooks 2 for iPad, les étudiants ont, entre les mains, un outil plus dynamique, séduisant, et vraiment interactif, pour lire et apprendre."

iBooks 2 for iPad, iBooks Author : qu'en penser ?

Steve Jobs, cofondateur et CEO d'Apple jusqu'à son décès le 5 octobre dernier, s'énervait ouvertement contre le monopole des éditeurs éducatifs traditionnels sur leur marché, rappelle Slate.com. Il voulait offrir aux élèves du matériel d'éducation meilleur marché, ce qui, à ses yeux, devait tout simplement améliorer l'apprentissage en général.

Apple n'est néanmoins pas pionnier en la matière. Amazon est déjà présent sur le marché des manuels numériques depuis 2009, avec le Kindle DX, version XL de sa liseuse. Ceci dit, les avantages de la tablette tactile iPad, et de son écran couleur, sont évidents face au Kindle DX et à sa technologie E-Ink. Si l'on s'en tient au prix d'achat, cependant, la balance penche sérieusement en faveur d'Amazon, avec un appareil à 379 dollars, contre 499 dollars pour l'iPad d'entrée de gamme.

S'il n'est pas le premier, Apple pourrait bien révolutionner les manuels, estime le Wall Street Journal, et ce, grâce à ses fonctions interactives et ses mises à jour plus rapides. La plateforme iBookstore ferait ici la différence.

Pour l'analyste Trip Chowdhry, cité par l'AFP, ces initiatives d'Apple devraient handicaper sérieusement la position d'Amazon dans le domaine scolaire et universitaire : "iBooks 2 est un saut générationnel par rapport au système Kindle, ce qui est mauvais pour Amazon." Il chiffre à 9 milliards de dollars le marché annuel des manuels, et prévoit qu'Apple est en mesure de capturer 95 % du marché des livres de cours numériques, ne laissant que cinq petits pour cent à Amazon. "Seuls 2 % à 3 % des moins de 18 ans utilisent le Kindle."

Sarah Rotman Epps, spécialiste des tablettes chez Forrester Research, interrogée elle aussi par l'AFP, estime quant à elle que la plateforme Apple ouvre la porte de l'édition scolaire à de nouveaux entrants, à côté des géants du secteur : "Nous allons voir une avalanche de nouvelles entreprises et de nouveaux programmes sur le marché de l'éducation. Et beaucoup des meilleures innovations viendront de ces petites entreprises, pas des plus grands éditeurs."

Vincent Degrez

Nos partenaires