HTC 8X, Lumia 920: que valent les smartphones sous Windows Phone 8?

19/11/12 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Trends-Tendances

Nous avons testé deux smartphones haut de gamme fonctionnant avec le nouvel OS de Microsoft. Forces et faiblesses, critères de choix... Ce qu'il faut retenir.

HTC 8X, Lumia 920: que valent les smartphones sous Windows Phone 8?

© reuters

Même s'ils sont régulièrement médiatisés, les Windows Phones restent mal connus du grand public. En France, par exemple, leurs parts de marché restent inférieures à 6%. C'est dix fois moins que celles détenues par Androïd. Cet écart - injustifié sur un plan technique - devrait se réduire en 2013, car les constructeurs profitent de la sortie de Windows Phone 8 pour proposer des smartphones encore plus performants, sans renoncer à la fluidité qui a fait la réputation de ces appareils.

Notre site confrère L'Expansion.com a testé les deux smartphones haut de gamme du marché sous Windows Phone 8, le HTC 8X, et le Nokia Lumia 920 sorti cette semaine en France.

Les atouts de Windows Phone 8

Contrairement à Windows Phone 7, qui ne supportait que les processeurs à un seul coeur, Windows Phone 8 permet de gérer les processeurs dernier-cri. Les deux smartphones sont donc équipés d'un processeur double coeur. Le gain de vitesse, par rapport aux précédents Windows Phones, est de fait flagrant, surtout lors de l'utilisation du GPS. Le tout est très fluide.

Les fameuses tuiles de Windows Phone, qui occupent l'écran d'accueil, sont personnalisables à souhait, ce qui permet d'afficher désormais beaucoup plus d'applications à l'écran. A vous de choisir la forme (carré ou rectangle), l'emplacement ou la taille (trois sont disponibles). Comme les tuiles sont dynamiques, elle affichent des informations (texte, image) sans qu'il y ait besoin de rentrer dans l'application. L'une des bonnes idées de ce nouvel OS, c'est d'intégrer une tuile spéciale pour les enfants, dans laquelle les parents peuvent installer les applications, les musiques ou les films qu'ils désirent. Grâce à un système de verrouillage, l'enfant n'aura accès qu'à ce contenu sélectionné.

Les deux smartphones reprennent également les forces des Windows Phones précédents : intégration d'une suite Office (tableur, traitement de texte, etc), lien vers un compte de stockage en ligne gratuit (Skydrive), bloc note audio... Mais ils récupèrent aussi leurs faiblesses, comme un catalogue d'applications qui souffre de l'absence de certains logiciels phares, tels que Instagram ou Skype.

La photo et la vidéo sont désormais des critères de choix importants d'un smartphone. Or malgré la communication agressive de Nokia sur ces points, la technologie PureView et son stabilisateur optique, le Lumia 920 ne se montre pas à la hauteur des attentes. Il est aussi très gênant que le flash de l'appareil se déclenche systématiquement... même en mode sans flash (dans ce dernier cas pour mesurer la distance pour l'autofocus). Ce qui ne se produit pas sur l'iPhone 5, par exemple.

De son côté, l'appareil photo 8 mégapixels du HTC se révèle de très bonne facture et ne décevra pas les adeptes de la marque qui se réfèrent au OneX. La vidéo HD semble en revanche un peu saccadée.

Le Lumia 920 se caractérise aussi par un problème important de surchauffe. Au bout d'une dizaine de minutes, la température de la coque arrière du smartphone, où est logé le processeur, atteint rapidement un degré tel qu'il est difficile de le garder dans la main. Un phénomène qui se produit en utilisation normale du smartphone, sous Internet Explorer, en regardant des vidéos (YouTube ou Netflix) ou encore en mode navigation GPS (Nokia Drive). Interrogés sur la question, les responsables de Nokia aux Etats-Unis ont reconnu le problème et confirment travailler à sa résolution. "Il est difficile de savoir exactement la cause de la surchauffe, même si dans bien des cas, une meilleure optimisation du logiciel pourrait régler le problème, en ralentissant le processeur par exemple", explique Nathan Brookwood, analyste chez Insight64.

Pas de chance pour le smartphone de Nokia, durant notre test, il a également brusquement redémarré trois fois alors que nous utilisions une application et sans que l'on sache vraiment pourquoi.

Autre défaut, partagé celui-là par le HTC 8X et le Lumia 920 : un bouton marche arrêt peu accessible, sur un côté de l'appareil, et un bouton central qui ne peut pas servir à allumer l'appareil.

Ce qui départage assez facilement le HTC du Nokia, c'est leur poids. Alors que le 8X est un poids plume avec ses 130g (bien qu'un peu plus lourd que les 112g de l'iPhone 5), en comparaison, le Lumia 920 et ses 185g fait l'effet d'une brique.

Leur prix aussi, puisque le HTC 8X n'est disponible qu'en version 16 Go (non extensible), à 499 euros, alors que le Nokia offre 32 Go et coûte 649 euros.

Côté logiciels, il y a également des différences notables, puisque le Lumia 920 est livré avec les applications exclusives du constructeur, comme Nokia Transport, Nokia Drive, Nokia Music, ou encore Nokia Explore.

Enfin, si les deux modèles proposent des déclinaisons en rouge, jaune et noir, le blanc et le gris ne sont disponibles que chez Nokia, et le bleu que chez HTC.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires