Google plus précis sur la voiture autonome: "Il y a souvent un malentendu"

11/09/15 à 11:10 - Mise à jour à 11:10

Le patron de Google X, Astro Teller, a apporté quelques précisions concernant le projet de voiture autonome du géant américain, dans une interview au quotidien japonais Nikkei ce vendredi.

Google plus précis sur la voiture autonome: "Il y a souvent un malentendu"

© Reuters

Google veut impliquer des entreprises japonaises dans ses recherches sur la voiture à conduite autonome, a déclaré un haut responsable du géant internet américain au journal Nikkei. "Nous avons des discussions avec diverses sociétés du Japon", a expliqué au quotidien économique Astro Teller qui dirige les laboratoires Google X, la branche innovation de la firme américaine.

"Nous sommes très ouverts. Je ne peux pas donner de nom de société, mais nous parlons tant avec des fournisseurs de pièces que des constructeurs de véhicules", a-t-il indiqué.

"Nous ne possédons pas nos propres usines", a-t-il ajouté, suggérant que le groupe pourrait confier à des sous-traitants japonais une partie des équipements et composants qui seront nécessaires à la réalisation de son projet de voiture autonome.

"Pour nous, le but est d'arriver à ce qu'il y ait zéro mort dans les accidents routiers et que les 1.000 milliards de dollars perdus chaque année à cause des embouteillages soient rendus à l'économie".

Mais le même de préciser: "il y a souvent un malentendu: nous n'avons pas l'intention de devenir nous-même un fabricant de voitures concurrent des groupes actuels". Google va selon lui se spécialiser sur le développement de capteurs et logiciels, mais au final s'associer pour la vente à des constructeurs existants.

Pour ses recherches menées aux Etats-Unis, Google utilise des prototypes particuliers ainsi qu'une flotte de voitures plus traditionnelles, en l'occurrence des Lexus du groupe japonais Toyota.

Avec l'AFP

Nos partenaires