Galaxy S4 : Samsung tente la démonstration de force

15/03/13 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Trends-Tendances

Avec son nouveau smartphone, présenté en grandes pompes à New York, la marque coréenne cherche à assommer la concurrence.

Galaxy S4 : Samsung tente la démonstration de force

© Reuters

Le duel entre Apple et Samsung continue. Après l'iPhone 5 de la marque à la pomme, c'est au tour du Galaxy S4 de la firme coréenne d'occuper le devant de la scène. Samsung a choisi le Radio City Music Hall de New York (6.000 places assises !) pour présenter son nouveau smartphone. En déployant un show clinquant, alternant numéros de claquettes, spectacle musical, présentation de l'appareil et saynètes " humoristiques ", Samsung a tenté la démonstration de force. Pas sûr que les concurrents aient été ébahis...

Au-delà de ce coup marketing, organisé comme par hasard sur les terres d'Apple, le dernier produit phare de la marque coréenne a tout d'un blockbuster. Le nouveau-né de la gamme Galaxy S , dont la commercialisation est prévue en avril, élargit encore un peu plus son écran (5 pouces), tout en réduisant son épaisseur et son poids. Il intègre aussi un appareil photo de 13 mégapixels, 2 caméras et une mémoire comprise entre 16 et 64 GB, extensible via une carte micro SD.

Navigation à vue

Les fonctionnalités les plus innovantes se trouvent dans le logiciel de cet engin haut de gamme, dont le prix n'a pas encore été dévoilé. Les Air View et Air Gesture permettent de naviguer dans l'appareil sans toucher l'écran, en plaçant les doigts à faible distance de celui-ci. Une fonction de reconnaissance oculaire permet aussi de naviguer dans une page ou encore d'arrêter une vidéo d'un simple mouvement des yeux. Le Galaxy S4 embarque enfin un logiciel de traduction vocale, qu'il conviendra de tester avant de l'approuver. On se souvient de l'application de reconnaissance vocale Siri (Apple), qui n'a au final pas convaincu grand-monde.

S'il faut bien reconnaître que le smartphone haut de gamme de Samsung ne présente pas de " révolution " spectaculaire, il devrait rencontrer du succès auprès d'un public technophile adepte de la marque coréenne. Car, si les partisans d'Apple restent nombreux (136 millions d'iPhones vendus en 2012 selon IDC, soit 19,1 % de parts de marché sur le segment des smartphones), ceux de Samsung le sont encore plus. En 2012, le géant coréen a vendu 216 millions de smartphones, ce qui lui a permis d'occuper la première place en termes de parts de marché, avec 30,3 % des ventes. Force est de constater que les autres fabricants ramassent les miettes. Malgré la commercialisation d'appareils très performants, et qui tiennent la comparaison avec Apple et Samsung, ni Nokia (avec le Lumia 920), ni HTC (avec le One), ni Sony (avec le Xperia Z), ni Blackberry (avec le Z10) ne semblent en mesure de combler le retard énorme qu'ils accusent sur les deux écuries stars.

Numéro un ou numéro deux ?

Leader incontestable en termes de parts de marché, Samsung est-il pour autant le champion intercontinental du smartphone ? C'est ce que le fabricant aimerait faire croire au monde entier. Mais la réalité est plus complexe. Si l'on s'intéresse aux profits dégagés de la vente de téléphones intelligents, Apple reste le numéro un. C'est ce que nous apprend l'analyste Michael Walkley (Canaccord Genuity), cité par Forbes. En 2012, Apple a accumulé 35,9 milliards de dollars de bénéfices d'exploitation, ce qui représente 69 % des bénéfices dégagés par l'ensemble des fabricants de téléphones mobiles.

Samsung, de son côté, a totalisé 34 % des profits de l'industrie en 2012. Si le total est supérieur à 100 %, c'est tout simplement parce que les autres concurrents perdent de l'argent. Dans la guerre Apple-Samsung, le géant coréen a donc vendu en 2012 près de deux fois plus de smartphones que son rival américain, tout en accumulant moitié moins de bénéfices. Il reste encore du chemin à parcourir avant d'atteindre les incroyables performances d'Apple en termes de rentabilité...

Cela dit, Samsung est loin d'être à plaindre. Ses bénéfices ont explosé au dernier trimestre 2012 (6,6 milliards de dollars, +76%), en même temps que son chiffre d'affaires progressait sensiblement (52,6 milliards de dollars, +19 %). Près de la moitié de ces revenus ont été générés par la division mobile, sur fond d'excellentes ventes du Galaxy S3. Depuis 2010, Samsung a écoulé plus de 100 millions de smartphones de la gamme Galaxy. Avec la sortie du S4, nul doute que le compteur ne s'arrêtera pas en si bon chemin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires