Foxconn : 70 % d'augmentation pour apaiser ses ouvriers... et ses clients

07/06/10 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Trends-Tendances

Suite à la vague de suicides qui a frappé Foxconn depuis quelques mois, ses grands clients, Nokia, Sony, Apple, HP et Dell notamment, comptaient lancer leur propre enquête sur les conditions de travail dans les usines du géant taïwanais. Celui-ci, après avoir annoncé une première augmentation de 30 % des salaires pour apaiser les esprits, a fait monter ce montant à 70 %. "Question de responsabilité", assure-t-il.

Foxconn : 70 % d'augmentation pour apaiser ses ouvriers... et ses clients

© Montage Bloomberg/PG

Lisez aussi "Pourquoi la Chine ne peut plus éviter d'augmenter les salaires", l'enquête à Pékin de nos confrères de L'Expansion.com.

Foxconn Technology, qui a récemment déploré une série de suicides dans ses usines de Shenzhen, a annoncé lundi une hausse de 70 % des salaires des employés dans ces usines. A compter du 1er octobre, le groupe taïwanais, qui fournit des composants électroniques pour des multinationales comme Dell, Apple et Hewlett-Packard, fera passer les salaires mensuels des ouvriers travaillant à Shenzhen de 1.200 yuans à 2.000 yuans (290 dollars), a déclaré une porte-parole du groupe.

"Cette augmentation de salaires réduira les heures supplémentaires en tant que nécessité pour certains employés, qui constitueront désormais un choix personnel pour beaucoup d'employés", a indiqué Foxconn dans un communiqué. "Nous reconnaissons notre responsabilité en notre qualité de leader dans la fabrication de composants électroniques et nous prenons cette responsabilité très au sérieux", a déclaré Terry Gou, président et fondateur du groupe.

En cinq mois, une dizaine d'employés se sont suicidés dans les usines de Shenzhen, mettant en lumière les conditions de vie éprouvantes des ouvriers d'un pays dont les manufactures ont fait la richesse depuis 30 ans. Pour des groupes de défense des travailleurs, cette série de suicides dans les usines chinoises du groupe taïwanais reflète les difficiles conditions de vie de millions d'ouvriers en Chine, astreints à de longs horaires et d'intenses pressions, vivant souvent dans des dortoirs et loin de leurs familles.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires