Facebook teste les appels gratuits en VoIP au Canada

07/01/13 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Trends-Tendances

Les utilisateurs canadiens de l'appli Facebook Messenger peuvent profiter depuis vendredi d'un service d'appels par internet. Facebook franchit ainsi un nouveau cap dans le développement de ses services mobiles.

Facebook teste les appels gratuits en VoIP au Canada

© Belga

En lançant son appli Messenger, Facebook voulait concurrencer les SMS. Mais pas seulement. Car vendredi, il a commencé à tester au Canada une application permettant à ses utilisateurs munis d'un iPhone de s'appeler directement via internet.

Bien que Facebook Messenger soit disponible sur iPhone, BlackBerry et autres smartphones fonctionnant sous Android, seuls les téléphones d'Apple peuvent, en l'état, effectuer de tels appels, selon The Globe and Mail.

A terme, si cette fonction est étendue, il sera donc possible de téléphoner à un autre utilisateur de Facebook Messenger n'importe où dans le monde en passant par internet (connexion wi-fi ou données fournies par l'opérateur téléphonique). Le service ne sera pas facturé, la communication sera uniquement décomptée du forfait data inclu dans l'abonnement téléphonique des utilisateurs.

Dans l'immédiat, le réseau social devait également mettre en ligne une mise à jour de son service Messenger afin de permettre à tous les mobinautes de la planète utilisant un iPhone ou un téléphone équipé du système Android de s'envoyer des messages vocaux, indiquent The Globe and Mail et le site spécialisé The Next Web.

En se lançant dans la téléphonie via internet, le groupe californien défie un autre géant, Microsoft, qui avait dépensé 8,5 milliards de dollars en 2011 pour racheter le pionnier du domaine, Skype, fondé en 2003. Apple s'est également lancé sur ce marché avec son application Facetime qui permet aux utilisateurs d'une tablette iPad ou d'un téléphone iPhone d'effectuer des appels vidéos sans frais.

Sur 35 millions d'habitants, le Canada compte quelque 18 millions d'inscrits sur Facebook. A la bourse de New York, le titre prenait 2,77% à 28,54 dollars.

L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires