Facebook Gifts: une vraie boutique en ligne pour Facebook

28/09/12 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Trends-Tendances

Facebook lance Facebook Gifts, une nouvelle application qui permet d'offrir de vrais cadeaux. Elle marque le développement de l'e-commerce pour l'entreprise de Mark Zuckerberg à la recherche de nouvelles ressources de revenus pour rassurer les investisseurs suite à la dégringolade de son cours de bourse.

Facebook Gifts: une vraie boutique en ligne pour Facebook

© Facebook

Depuis son introduction en Bourse, le réseau social multiplie les tests en matière de diversification de ses revenus. Facebook tente de rentabiliser sa manne de plus d'un milliard d'utilisateurs de par le monde. Une nouvelle application permettant d'offrir de vrais cadeaux a été lancée ce jeudi par la firme. Il s'agit de l'un des derniers tests de l'entreprise de Mark Zuckerberg pour savoir si ses utilisateurs sont enclins à dépenser leur argent sur le réseau social et surtout, une nouvelle diversification de ses revenus ponctionnés ici sur les transactions réalisées en ligne.

Souvenez-vous, au lancement du réseau social, vous voyiez parfois apparaître un trognon petit ours en peluche ou un gros coeur sur votre "mur", des cadeaux virtuels envoyés par un ami lors de votre anniversaire ou à l'une ou l'autre occasion spéciale. Ce jeudi, l'entreprise de Mark Zuckerberg a lancé aux Etats-Unis une nouvelle plateforme qui offre la possibilité à ses utilisateurs d'offrir de vrais cadeaux, cette fois, à leurs amis - de l'ours en peluche aux lunettes de soleil en passant par des cupcakes de la célèbre Magnolia Bakery - accompagnés d'une carte de voeux virtuelle. Le but de la manoeuvre, outre l'attendrissement ou l'énervement des mamans qui recevront le (même) cadeau lors de leur fête; récolter des commissions à chaque transaction effectuée en ligne par carte de crédit, des transactions différentes selon les partenaires. "Il est possible d'envoyer votre cadeau dans le journal de votre ami ou via un message privé", a expliqué l'entreprise dans un communiqué de presse. "Votre ami pourra alors déballer virtuellement son cadeau qui arrivera quelques jours plus tard chez lui", rajoute le même communiqué. Bonus: si le cadeau choisi ne plaît pas, un échange est possible.

Développer le "f-commerce"

A l'heure actuelle, les transactions commerciales représentent une petite partie des revenus de Facebook, la plupart d'entre eux provenant de vente d'espaces publicitaires. Au vu de son cours de Bourse qui flanche - la société a perdu 40 % depuis fin mai - l'entreprise se doit de réagir et tente depuis quelques mois de diversifier ses sources de revenus afin de rassurer les investisseurs qui commencent à douter de la rentabilité de sa plate-forme sociale. Les tentatives de Facebook dans l'e-commerce n'ont pas été très concluantes jusqu'à présent, les boutiques ouvertes par des e-commerçants sur Facebook (baptisé le "f-commerce") n'ont jamais vraiment décollé.

En offrant la possibilité à ses utilisateurs d'acheter des produits et des services en ligne autres que des jeux virtuels, des films ou de la musique, Facebook développe son offre d'e-commerce, en se positionnant en concurrence frontale avec de grands sites spécialisés dans la vente en ligne comme Amazon ou de plus petites plateformes telle que Etsi. "Si les Facebook Gifts remportent du succès, alors, nous penserons à développer un vrai magasin en ligne permettant aux utilisateurs de réaliser des transactions via Facebook", a déclaré au New York Times Dave Gilboa, l'un des dirigeants de l'entreprise. Cette nouvelle application permettra aussi à Facebook de compléter sa poule aux oeufs d'or, à savoir sa gigantesque base de données en y ajoutant l'adresse postale physique des utilisateurs qui utiliseront la plate-forme de vente en ligne.

L'application Facebook Gifts a été créée par la firme de San Francisco Karma, une start-up rachetée par Facebook en mai dernier, elle sera bientôt disponible en Europe, pour l'heure, l'offre de cadeaux (une centaine) est encore assez limitée.

Ca.L

En savoir plus sur:

Nos partenaires