Exclusif : une Web TV pour les patrons wallons

19/01/11 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

Source: Trends-Tendances

Le Cercle de Wallonie crée une chaîne d'information sur l'Internet, dédiée à ses membres et à ses activités. Sans publicité, elle sera financée par le parrainage privé et ses programmes seront diffusés sur son site Web.

Exclusif : une Web TV pour les patrons wallons

© Montage PG/Thinkstock

L'information sera officielle au printemps prochain mais il nous revient que le Cercle de Wallonie lancera bel et bien sa propre Web TV. Une première pour un cercle d'affaires en Belgique. Disponible dans un premier temps uniquement sur le site Internet du Cercle de Wallonie ou en miroir sur un site dédié, CWNetWORK aura aussi vocation à investir à terme la programmation de Belgacom TV ou de Voo, voire d'alimenter en contenu les émissions de nos confrères de Canal Z.

"Ce sera une chaîne orientée B2B radicalement positive", s'enthousiasme André Van Hecke, patron du Cercle de Wallonie. Si l'idée est de donner la parole aux chefs d'entreprise, la Web TV est aussi une bonne façon de créer de la visibilité pour le Cercle de Wallonie, ses activités et ses membres.

Concrètement, CWNetWORK offrira des programmes d'une durée de quatre à cinq minutes (actualité des patrons membres du Cercle, comptes rendus des conférences-débats, workshops, etc.). Au total, mises les unes à la suite des autres, ces capsules alimenteront une émission mensuelle d'une durée d'une heure et demie à deux heures. Chaque nouvel événement - le Cercle de Wallonie en organise une quarantaine par mois - remplacera automatiquement la plus ancienne. L'internaute aura évidemment le loisir de ne sélectionner que le reportage qui l'intéresse.

Un demi-million d'euros d'investissement

Pour financer cette nouvelle chaîne d'information, pas question de recourir à des annonceurs. Il sera d'abord fait appel à une poignée de mécènes privés qui compléteront l'investissement sur fonds propres. L'objectif est de rassembler un demi-million d'euros. Pour l'instant, le Groupe S, Liège Airport et Petercam ont répondu à l'appel de coproduction d'André Van Hecke. D'autres entreprises devraient suivre prochainement, paraît-il.

Même si une Web TV est une structure beaucoup plus légère qu'une chaîne classique, les gestionnaires savent que leur structure de production de cinq personnes doit à terme viser la rentabilité. C'est pourquoi l'une des pistes pour générer des revenus consistera à proposer aux patrons membres du Cercle la réalisation payante de contenus sur mesure afin de valoriser leur entreprise.

Enfin, pour rendre le projet définitivement vertueux, le studio du Cercle de Wallonie veut s'ouvrir à toutes les plateformes d'information sur l'Internet. "Mon souhait est de créer une zone d'échange de contenus indexés avec les acteurs de la presse et de l'audiovisuel", précise André Van Hecke.

A terme, son autre voeu est de devenir un fournisseur de contenus pour Belgacom TV, Voo et Canal Z. Si le patron du Cercle reconnaît être en "discussions" avec ces chaînes, aucune signature n'est à court terme à l'ordre du jour.

Valéry Halloy

En savoir plus sur:

Nos partenaires