E-commerce : l'Europe veut doubler la mise d'ici 2015

11/01/12 à 17:01 - Mise à jour à 17:01

Source: Trends-Tendances

La Commission européenne a présenté une feuille de route pour développer le commerce en ligne en Europe, avec pour objectif de le doubler d'ici 2015 et de lever des obstacles comme le prix des livraisons, les difficultés de paiement et la fragmentation du marché.

E-commerce : l'Europe veut doubler la mise d'ici 2015

© Montage Thinkstock/PG

"Le commerce en ligne est très peu développé entre Etats membres et reste très cloisonné entre frontières nationales", a admis Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur, lors d'une conférence de presse.

Atout n° 1 de l'e-commerce : un gain de 204 milliards pour les consommateurs

Pourtant, "si le commerce électronique représentait 15 % du commerce de détail et que les obstacles au marché intérieur étaient éliminés, les gains pour les consommateurs pourraient atteindre 204 milliards d'euros, soit 1,7 % du PIB européen", indique la Commission dans un communiqué. Actuellement, la part du commerce en ligne dans les ventes de détail représente 3,4 % et l'économie de l'Internet moins de 3 % du PIB européen.

Atout n° 2 de l'e-commerce : 16 fois plus de choix que dans un magasin

Autre argument avancé : le commerce électronique offre du choix au consommateur, "16 fois plus que s'il faisait ses achats dans des magasins de son pays", et lui permet de faire des économies, a souligné John Dalli, commissaire en charge de la Protection des consommateurs.

16 propositions pour développer l'e-commerce européen

Pour améliorer la situation, la Commission a fait mercredi seize propositions comme développer la gamme des paiements pour le commerce électronique en Europe (Internet et paiement par mobile, notamment) et renforcer leur sécurité.

Un livre vert sera présenté mi-2012 pour "identifier les points qui bloquent", a indiqué Michel Barnier, aux côtés de John Dalli et de Neelie Kroes, commissaire en charge de l'Agenda numérique.

Bruxelles entend également lancer une consultation sur les systèmes de livraison en étudiant les coûts des services postaux entre pays. Les résultats de cette étude seront présentés fin 2012.

Elle favorisera enfin la transparence sur l'Internet pour garantir la sécurité des consommateurs.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires