Des ratés au démarrage pour l'application d'identité numérique "itsme"

01/06/17 à 15:10 - Mise à jour à 15:24

Source: Belga

L'application d'identité numérique "itsme", lancée mardi et qui doit remplacer les tokens, lecteurs de carte et autres mots de passe, connait quelques ratés au démarrage. Elle n'a ainsi pas fonctionné durant plusieurs heures mercredi, concède jeudi Kris De Ryck, le CEO de Belgian Mobile ID, le consortium qui l'a développée. "Il s'agissait d'un problème de performance, il n'y avait donc aucun souci avec la sécurité", rassure-t-il. Depuis lors, la situation est en outre revenue à la normale.

Des ratés au démarrage pour l'application d'identité numérique "itsme"

Itsme © .

"Nous avons lancé l'application mardi, avec un grand intérêt des médias. Directement après, 10.000 personnes se sont enregistrées sans le moindre problème mais, mercredi matin, un problème technique est apparu, à cause duquel l'enregistrement ne s'est temporairement pas fait correctement. Depuis 03h00 ce matin, nous sommes à nouveau tout à fait 'up and running'", explique Kris De Ryck. D'après le CEO, 3.500 utilisateurs se sont, depuis ce moment, créé un compte "itsme", ce qui fait grimper le compteur à 13.500.

Les personnes ayant essayé en vain de s'enregistrer mercredi sont par ailleurs aidées personnellement dans leur démarche afin de solutionner les problèmes, souligne-t-il. L'application a été développée par le consortium Belgian Mobile ID, constitué des quatre grandes banques du pays (Belfius, BNP Paribas Fortis, KBC et ING) et des opérateurs télécom (Orange, Proximus et Base/Telenet). Elle lie la carte d'identité électronique des utilisateurs à leur smartphone. Cette "identité numérique" doit rendre obsolète les lecteurs de carte bancaires et d'identité, les tokens et les mots de passe qui sont encore nécessaires actuellement pour pourvoir réaliser des transactions bancaires ou faire du shopping en ligne en toute sécurité. Les communications avec les autorités, par exemple via Tax-on-web, doivent également pouvoir se faire via itsme à l'avenir.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires