Des hackers auraient dérobé 65 millions de dollars en Bitcoins

03/08/16 à 11:13 - Mise à jour à 11:12

Source: Afp

Un important site d'échange de Bitcoin basé à Hong Kong a annoncé la suspension des transactions après la découverte d'une faille dans ses systèmes de sécurité qui pourrait s'être soldée par un vol de l'équivalent de 65 millions de dollars.

Des hackers auraient dérobé 65 millions de dollars en Bitcoins

© Canal Z

Bitfinex a annoncé cette décision après avoir réalisé que les Bitcoins de certains de ses utilisateurs avaient disparu.

"Nous avons découvert une violation des systèmes de sécurité qui exige que nous suspendions tous les échanges sur Bitfinex, ainsi que les dépôts et retraits", a annoncé le groupe dans un communiqué posté mardi soir sur son site internet.

"Nous enquêtons pour déterminer ce qui s'est passé. Nous examinerons plus tard diverses options pour répondre aux pertes de nos clients."

De son côté, Bloomberg News rapporte que les pirates informatiques se sont emparés sur le site de 119.756 Bitcoins, pour un montant d'environ 65 millions de dollars au cours correspondant.

Mercredi, la valeur de cette monnaie numérique a dégringolé jusqu'à 482,82 dollars, contre 603,06 dollars mardi, selon Bloomberg News, avant de remonter mercredi après-midi à 539,53 dollars.

"Oui, c'est une intrusion importante", a observé Fred Ehrsam, cofondateur de l'opérateur de Bitcoin Coinbase.

"Bitfinex est un important site d'échange, donc c'est un événement important à court terme, bien que le Bitcoin ait prouvé par le passé sa résilience après ce genre d'événement."

Le New York Times avait rapporté en juin que des pirates avaient dérobé l'équivalent de plus de 50 millions de dollars de monnaie numérique à un fonds d'investissement expérimental justement créé pour prouver la fiabilité de ces crypto-monnaies.

La somme avait été volée à la DAO (Decentralized Autonomous Organization), un fonds d'investissement qui avait collecté l'argent en Ether, une monnaie numérique concurrente du Bitcoin.

L'affaire la plus retentissante avait été la faillite en 2014 d'une des principales plateformes d'échanges utilisant le Bitcoin, Mt Gox. Le patron de cette société, basée au Japon, avait alors expliqué avoir été victime d'une attaque informatique qui aurait entraîné in fine le vol ou la disparition d'une fortune en Bitcoins.

Nos partenaires