Dell vs HP : la guerre des enchères a-t-elle pris fin ?

27/08/10 à 15:18 - Mise à jour à 15:18

Source: Trends-Tendances

HP a à peine surenchéri pour le contrôle de 3PAR, spécialiste du stockage dématérialisé, que Dell, qui avait lancé la première offre, s'aligne sur ce nouveau prix. Fort dans la vente de PC, Dell ne peut rivaliser avec HP et IBM dans les services.

Dell vs HP : la guerre des enchères a-t-elle pris fin ?

Dell a annoncé vendredi qu'il proposait désormais le même prix que son rival HP pour reprendre le spécialiste du stockage dématérialisé 3PAR, soit 27 dollars par action, et que sa cible avait accepté son offre révisée. Cette nouvelle offre valorise 3PAR à 1,8 milliard de dollars, selon un communiqué diffusé par le groupe texan.

C'est la troisième fois que Dell relève son offre sur 3PAR, suite aux deux surenchères menées par le rival HP. Dell et 3PAR avaient en effet signé un accord prévoyant que le second donnerait la préférence à Dell pour autant que ce dernier s'aligne sur les conditions financières d'une offre concurrente.

Voici la chronologie des surenchères (à ce jour, bien sûr) :

16 août : Dell propose 18 dollars par action, soit 1,15 milliard

23 août : HP propose 24 dollars par action, soit 1,6 milliard

26 août : Dell propose 24,30 dollars par action, soit environ 1,6 milliard

26 août : HP propose 27 dollars par action, soit 1,8 milliard

27 août : Dell propose lui aussi 27 dollars par action, "offre acceptée"

L'offre de Dell est valable jusqu'au 20 septembre, à moins qu'un prolongement n'intervienne d'ici là, a-t-il précisé. Cela permettrait à la transaction d'être finalisée d'ici la fin de l'année, après avoir reçu les autorisations officielles nécessaires. En dépit du relèvement de son offre, Dell estime que l'acquisition de 3PAR aura un effet positif sur son bénéfice par action dès son exercice 2012.

Le stockage de données est actuellement un marché en croissance. Parmi les concurrents de 3PAR, on trouve notamment IBM, EMC ou Hitachi. Dell, de son côté, occupe dans le secteur des services une position plus faible que ses concurrents Hewlett-Packard et IBM notamment. L'entreprise dépend donc davantage des ventes d'ordinateurs et d'écrans. Dell espère combler ce fossé par des reprises.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires