Comment préserver votre anonymat en ligne?

28/04/14 à 10:18 - Mise à jour à 10:17

Source: Trends-Tendances

Que vous ayez ou non des petits secrets, vous aimez contrôler votre vie privée et décider avec qui vous acceptez de partager vos données. Or, sur le Net, les outils de traçage et de saisie de vos données sont nombreux. Ils servent notamment à vous proposer de la pub. Parfois intrusive. Quelques précautions peuvent toutefois être prises pour limiter les indiscrétions.

Comment préserver votre anonymat en ligne?

© Thinkstock

1. Soyez avare avec vos données personnelles

Internet est un lieu public : tout ce que vous partagez peut, dans la plupart des cas, être lu par n'importe quelle personne disposant d'une connexion au Web. Et les détails les plus sensibles de votre vie privée, c'est vous qui les partagez ! Evitez de mettre en ligne des infos ou des photos que vous n'assumeriez pas en public dans la vie réelle. Dès lors, soyez prudent et conscient : réfléchissez à l'impact potentiel de tout partage.

Contrôler ce que vous diffusez est le garant principal de votre "anonymat" en ligne. Pensez à utiliser un pseudo quand vous partagez des informations ou des commentaires "sensibles". Bien sûr, de manière générale, lorsque vous devez vous enregistrer sur un site internet, veillez à ne communiquer que les informations absolument nécessaires à l'inscription et le plus souvent notées par une astérisque.

2. Surfez en toute discrétion

Lorsque vous utilisez un programme de navigation classique (Internet Explorer ou Firefox), un certain nombre d'informations vous concernant sont partagées : adresse IP (l'adresse postale de votre connexion, en quelque sorte), des éléments de votre configuration du navigateur et de l'ordinateur, votre localisation géographique, etc. De plus, certains navigateurs enregistrent également votre historique de surf, stockent des cookies, etc. Avec la plupart des navigateurs, vous disposez néanmoins d'un onglet "vie privée" que vous pouvez paramétrer. Stipulez que vous souhaitez que les sites sachent que vous ne voulez PAS être pisté (do not track).

Cachez-vous derrière un proxy. Il s'agit, en quelque sorte, d'intermédiaires dans vos parties de surf : ils masquent votre adresse IP lorsque vous surfez et la remplacent. Et utilisez un VPN, g Grâce à ces virtual private networks, vous pouvez en sécurité parce que votre adresse IP ne sera pas connue, vu qu'elle est remplacée par une adresse virtuelle dans tous les messages.

Adoptez Tor "The Onion Router". Ce système de routage en oignon est un réseau informatique superposé et décentralisé qui est probablement la solution la plus aboutie pour être discret sur le Net. Il vous faut télécharger le bundle (le paquet de noeuds) de Tor sur le site torproject.org et l'installer.

3. Faites le ménage sur votre PC

S'il y a quelque chose à bloquer et à effacer régulièrement, ce sont bien ces petits mouchards qui viennent s'installer dès que vous visitez des sites web. Si vous ne les bloquez pas d'office, il est conseillé de les effacer régulièrement. Pour cela, rendez-vous dans les options de votre navigateur.

Votre navigateur vous proposera aussi différentes options concernant l'historique des sites visités. Vous pouvez l'effacer à votre guise ou encore décider de le supprimer automatiquement à intervalles réguliers.

4. Cryptez vos e-mails...

"Envoyer un e-mail sans signature électronique ou chiffrement revient à expédier une carte postale sans enveloppe : les centres de tri successifs peuvent lire son contenu", déclarait le directeur technique de Nomios. Et l'on sait que les messageries comme Gmail ou Hotmail utilisent les yeux indiscrets de leurs robots pour détecter le contenu de vos messages afin d'afficher de la pub ciblée.

Certaines solutions de cryptage de vos e-mails existent. Vous devez au préalable détenir un certificat électronique (gratuit sur comodo.com par exemple), l'activer. Puis organiser l'envoi des messages avec votre destinataire. Celui-ci devra vous faire préalablement parvenir un mail électroniquement paraphé... Le site www.gnupg.org vous donnera plus de détails à ce sujet.

Dans des boîtes e-mail comme Gmail qui fonctionnent déjà avec la sécurisation https, il vous est aussi possible de trouver des solutions extérieures de cryptage, notamment SecureGmail qui s'installe dans le navigateur Chrome (de Google...). D'autres experts conseillent plutôt d'utiliser Thunderbird, logiciel mail libre et qui permet l'installation de plusieurs extensions de cryptage, dont GnuPG, l'un des plus populaires.

5. ...et multipliez vos comptes de messagerie

Ayez différentes adresses e-mail pour les différents aspects de votre vie : en prévoir une pour vos contacts personnels, une autre pour vos relations professionnelles, une troisième pour l'usage des réseaux sociaux, etc.

6. Déconnectez- vous

Depuis qu'il a regroupé l'ensemble de ses services sous une même politique de "confidentialité", Google enregistre l'ensemble de vos traces dans une seule et même base de données. Ainsi, en étant connecté à Gmail, vos recherches sur le moteur Google sont enregistrées et identifiables par le géant du Net de même que vos données de connexions mobiles (votre localisation à tout moment), etc. Pour faire le test de ce que Google sait de vos recherches, essayez le lien suivant : www.google.fr/searchhistory. Vous serez surpris. Pour éviter d'en dévoiler trop, pensez à vous déconnecter constamment des services de Google. Mais aussi d'Amazon, d'eBay, et de tout site internet qui requiert une connexion.

7. Multipliez les appareils

Même au quotidien, plusieurs experts conseillent de jongler entre vos différents appareils. Menez des recherches avec votre tablette, puis faites vos achats avec le PC par exemple.

8. Désactivez la localisation

Particulièrement central sur votre smartphone ou votre tablette, le GPS est sollicité par de nombreux services : réseaux sociaux, moteurs de recherche, etc. Ils enregistrent où ont été prises vos photos, d'où sont postés vos commentaires et d'où vous relevez vos e-mails. Selon votre modèle de smartphone, il est plus ou moins facile de déconnecter le GPS. En tout cas, il est recommandé de le couper quand ce n'est pas nécessaire.

9. Choisissez des outils moins intrusifs

Effrayé de donner à Google toujours plus de données personnelles ? Les alternatives existent : DuckDuckGo ou Startpage, par exemple, n'enregistrent pas vos recherches et ne les lient pas à votre adresse IP.

Du côté des e-mails, il existe aussi des alternatives à Gmail ou Hotmail qui, on le sait, examinent vos contenus pour vous proposer de la pub.

10. Achetez en toute sécurité

Vos données bancaires sont parmi les informations en ligne les plus sensibles vous concernant. Essentielles pour nombre d'achats en ligne, elles sont aussi l'une des premières cibles des hackers.

Pour éviter tout risque au niveau des paiements, il convient toujours de s'assurer que la page sur laquelle vous entrez vos informations soit sécurisée (dans l'adresse, veillez à ce qu'apparaissent bien "https://" et pas "http://"). C'est un conseil basique.

Si vous le pouvez, préférez un système de paiement faisant intervenir un "payeur tiers", comme PayPal.

Nos partenaires