Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

02/03/15 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Comment les entreprises américaines se sont emparées de la souveraineté numérique de l'Europe

On parle d'eux tous les jours et on utilise leurs services tous les jours et pourtant, nous ne nous rendons pas toujours compte de leur puissance. Eux, c'est - ou plutôt ce sont - les GAFA. G pour Google, A pour Apple, F pour Facebook et A pour Amazon.

Comment les entreprises américaines se sont emparées de la souveraineté numérique de l'Europe

/ © Reuters

Ces quatre grandes sociétés de technologie dominent en réalité le monde. Pour vous donner une idée, sachez que le Danemark est classé comme 35e pays au niveau mondial, son PIB est de 330 milliards de dollars. Et bien le GAFA génère quasi autant de revenus que le PIB du Danemark !

Prenons d'autres chiffres encore. Aujourd'hui, Google contrôle 90% du marché de la recherche sur le Web via son moteur. Quant à Facebook, il contrôle 75% du marché des réseaux sociaux. Amazon génère lui 60% des ventes de détail on line. Et Apple génère 45% du trafic web sur smartphone ! Et lutter contre ces géants n'est pas une mince affaire, car ils ont appris à être rapides et à ne jamais se reposer sur leurs lauriers.

Pour vous donner une idée de la vitesse de ce quatuor de choc, je vous rappelle que Google a décidé en 2008 d'écraser les autres moteurs de recherche... il y est arrivé en quatre ans à peine. Quand Apple a décidé de lancer ses premières tablettes en 2010, le marché a été inondé et créé en 80 jours seulement. Du côté de Facebook, les dirigeants ne sont pas des manchots non plus puisque FB capture 16% de notre temps sur une année. Quant à Amazon, il a réussi à devenir votre moyen d'achat en ligne préféré en moins de 7 ans !

Bref, nous sommes tous gagas du GAFA, sans forcément le savoir. Et grâce à nous, les actionnaires du GAFA n'ont jamais été aussi riches. Google, Apple, Facebook et Amazon valent aujourd'hui autant que les 40 premières valeurs de la Bourse de Paris. Apple pèse 750 milliards de dollars. Ce sont des chiffres qui font rêver, car toutes ces entreprises étaient inconnues il y a encore 20 ans ! Et maintenant elles contrôlent des secteurs entiers - ou sont en passe de le faire, comme ce sera le cas pour l'automobile.

Partager

Comment les entreprises américaines se sont emparées de la souveraineté numérique de l'Europe

Barack Obama vient par ailleurs de prendre la défense du GAFA, via une interview. Il a précisé - en résumé et sans faire de nuance - que si l'Europe essaie tant de vérifier que ces sociétés n'abusent pas de leurs pouvoirs, c'est en réalité pour une tout autre raison que celle-là. Selon Obama, les Européens ont compris qu'ils sont dépassés et qu'Internet est désormais contrôlé par des firmes américaines. Donc, nous autres Européens serions jaloux du succès de ces entreprises mondiales !

C'est un peu brut de décoffrage, mais Barack Obama a au moins raison sur un point: l'Europe a perdu sa souveraineté numérique. Nos données les plus privées, celles qui sont utilisées par Google, Apple, Facebook et Amazon pour faire leur business, ces données n'appartiennent plus aux citoyens européens. Ils les ont donnés, à leur insu, à des sociétés américaines qui gagnent énormément d'argent, ne paient quasi pas d'impôts en Europe et créent de l'emploi, mais essentiellement aux États-Unis. Sur ce plan, l'Europe mérite un zéro pointé, car hélas, l'avenir du monde s'écrit du côté de la Silicon Valley, et pas de ce côté-ci de l'Atlantique.

Nos partenaires