Comment Intel et Apple veulent mettre l'USB au rencart

28/02/11 à 16:51 - Mise à jour à 16:51

Source: Trends-Tendances

La technologie Thunderbolt, développée par Intel et Apple, permet d'utiliser le même type de câble et un seul port pour connecter jusqu'à 6 périphériques à un ordinateur. Elle est deux fois plus rapide que l'USB 3. Les explications du responsable Thunderbolt chez Intel.

Comment Intel et Apple veulent mettre l'USB au rencart

© Reuters

Petite révolution dans le monde de la connectique informatique. Apple et Intel ont dévoilé jeudi une interface censée remplacer tous les connecteurs externes présents dans les ordinateurs (USB, Firewire, Ethernet, video, audio, HDMI, DVI...). Les performances de cette nouvelle technologie de connexion, baptisée Thunderbolt, sont impressionnantes. Son débit atteint 10 gigabits par seconde, soit 20 fois plus rapide que l'USB 2, 2 fois plus que l'USB 3, et 12 fois plus que FireWire 800. A cette vitesse, il suffit de 30 secondes pour copier un disque Blu-ray.

Avec un seul port Thunderbolt, il sera possible de brancher à son PC jusqu'a six périphériques simultanément comme des disques, plusieurs écrans HD, un système stéréo ou encore souris et clavier. Le nouveau câble sera aussi capable d'alimenter en courant les petits périphériques, jusqu'à 10 watts, contre 2,5 watts pour l'USB 2 ou 4,5 watts pour USB 3.

Apple est le premier constructeur informatique à adopter Thunderbolt dans ses derniers portables MacBook Pro, mais HP et Dell devraient bientôt suivre. Les explications d'Aviel Yogev, le responsable de la technologie Thunderbolt chez Intel.

Quel est l'intérêt de Thunderbolt ?

Thunderbolt va permettre aux constructeurs de concevoir des portables encore plus fins, plus légers et plus simples à assembler, avec seulement deux connecteurs: un pour les périphériques, et l'autre pour la prise secteur. Pour le consommateur, l'intérêt de Thunderbolt est double: des performances entrées/sorties encore jamais vues, surtout pour l'accès aux disques durs externes, et une hyper simplification de la connectique. Imaginez, un seul connecteur pour tous ses périphériques, y compris les écrans externes pour lesquels il y a encore au moins quatre différents connecteurs possibles (VGA, DVI, DisplayPort et HDMI). Ca aussi c'est du jamais vu.

Thunderbolt va-t-il remplacer l'USB et Firewire ?

Aujourd'hui, cette nouvelle technologie est complémentaire des interfaces existantes. La preuve, les derniers MacBook Pro d'Apple possèdent les trois interfaces. Nous pensons que dans un premier temps, Thunderbolt attirera d'abord ceux qui ont besoin d'accéder très rapidement à leurs données stockées sur des disques externes, comme les graphistes par exemple. Et à mesure que de nouveaux périphériques compatibles Thunderbolt arriveront sur le marché, le grand public suivra.

Les périphériques Thunderbolt coûteront-ils plus chers ?

Pas forcément. Même si Intel est aujourd'hui le seul à commercialiser une puce Thunderbolt, la technologie est gratuite. Quand au prix de notre puce, elle est comparable à ce qui existe sur le marché pour des performances équivalentes, comme les puces 10 gigabits Ethernet.

Quelle a été le rôle d'Apple dans la conception de Thunderbolt ?

Sans trop entrer dans les détails, le connecteur choisi pour Thunderbolt est le même que l'interface vidéo mini-DisplayPort, conçue par Apple. En revanche, la technologie n'est pas exclusive à Apple et tous les constructeurs y ont accès.

Quels sont vos projets pour accélérer encore davantage la vitesse de connexion ?

En laboratoire, la version cuivre de Thunderbolt peut atteindre les 20 gigabits par seconde sans problème. Au delà, il faudra sans doute passer à un câble en fibre optique. Initialement, nous pensions utiliser la fibre optique, mais le coût est encore trop prohibitif. C'est pourquoi nous avons finalement opté pour un câble en cuivre à la place. Cependant, une version fibre optique arrivera dans le courant de l'année et supportera de plus longues distances: plusieurs dizaines de mètres, contre seulement trois pour la version cuivre.

Propos recueillis par Jean-Baptiste Su (dans la Silicon Valley), L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires