Ce que vaut vraiment Facebook

03/02/12 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Trends-Tendances

Dès qu'ils parlent de Facebook, les pros de la Bourse s'emballent. La valeur la plus citée est désormais 100 milliards de dollars. Pour les spécialistes de Business Insider, 75 milliards seraient plus près de la vérité. Calculs précis à l'appui.

Ce que vaut vraiment Facebook

© Epa

OK, Facebook a engrangé près de 4 milliards de dollars de chiffre d'affaires en 2011, avec une marge bénéficiaire opérationnelle avoisinant 50 %, qui croît de plus de 75 % chaque année. Sept ans après sa création dans un dortoir d'université, le système est utilisé par environ un Terrien sur sept. Cela ne signifie toutefois pas que Facebook vaille 100 milliards de dollars, comme on l'entendait un peu partout voici deux semaines encore.

La fourchette communément admise est désormais de 75 milliards à 100 milliards de dollars. Mais combien vaut réellement le roi des réseaux sociaux ? "75 milliards de dollars", répond les analystes du site Business Insider, qui préviennent cependant qu'il s'agit d'une estimation de la valeur réelle de l'action Facebook, et non une prévision du niveau qu'elle atteindra lorsque la société sera cotée.

Trois critères dirigent leur évaluation : les revenus, la courbe de croissance future et le multiple (ce que le marché devrait payer pour ces revenus).

1. Les revenus de Facebook

Facebook a gagné 1 milliard de dollars de bénéfice net l'an dernier. Sur base de ce montant, Business Insider calcule ce qui représenterait un price/earnings ratio honnête pour le réseau social. Par comparaison, Google affiche un ratio P/E de 20X pour 2011 ; Apple, de 13X. Des multiples "raisonnables", estiment les analystes.

Si Facebook se négociait au ratio de Google, il vaudrait 20 milliards de dollars. A celui d'Aplpe, 13 milliards de dollars. Ceci dit, Facebook est beaucoup plus petit que ces deux colosses high-tech, et croît nettement plus rapidement que Google et un peu plus rapidement qu'Apple.

"Facebook devrait donc se négocier à un ratio P/E significativement plus élevé que ces deux compagnies. Soyons généreux et disons qu'il se négociera à un ratio dépassant le double de celui de Google et près du quadruple de celui d'Apple : 50X." Selon ce ratio et en se basant sur le bénéfice net de 2011, Facebook vaudrait 50 milliards de dollars.

2. La croissance future de Facebook

"Bien entendu, les valorisations boursières dépendent de ce qui est prévu pour la suite, non de ce qui relève du passé, ajoutent les spécialistes de Business Insider. La question suivante est donc : à quelle vitesse les revenus de Facebook croîtront-ils durant les prochaines années ? Tout en gardant à l'esprit le fait que le marché accorde généralement un multiple plus élevé aux entreprises dont la croissance s'accélère, et un multiplie moins élevé à celles dont la croissance ralentit."

Le bénéfice net de Facebook est passé de 600 millions de dollars en 2010 à 1 milliard en 2011, soit une progression de 66 % environ. "C'est rapide, mais pas spectaculairement rapide, nuance Business Insider. Pire, du point de vue de la valorisation, c'est considéré comme une croissance en ralentissement. Le marché n'aime pas cela."

Si les bénéfices de Facebook croissent à un rythme comparable à celui de 2011, "mettons 50 %", le réseau social devrait engranger 1,5 milliard cette année et 2,25 milliards de dollars l'an prochain. Avec un multiple de 50X, cela nous donne une valorisation de 75 milliards de dollars (sur base du bénéfice escompté en 2012), voire de 113 milliards (bénéfice 2013).

Pour le moment, cela confirmerait donc une valeur de 75 milliards de dollars.

3. Le multiple de Facebook

Les revenus de Google ont crû beaucoup plus rapidement que ceux de Facebook. Le graphique ci-dessous montre l'estimation précédente de chiffre d'affaires pour Facebook en 2011 : plus de 4 milliards de dollars. La réalité sera moins élevée d'un demi-milliard.

Cependant, Facebook affiche une marge ultra-élevée, et devrait donc être négociée selon un multiple élevé, "surtout en considérant l'extrême vitesse de croissance de l'entreprise", pointe Business Insider. Le site jette un oeil sur les multiples d'autres entreprises high-tech à marge élevée et croissance rapide : Apple se négocie à 3 fois ses revenus, Google à 5X et LinkedIn à 16X.

Facebook se classe entre le duo Google/Apple et LinkedIn pour la croissance. Sur base de la taille de Facebook, de son taux de croissance et de sa profitabilité, Business Insider table sur un multiple de 10 à 15 fois ses revenus. D'où une "fair value" comprise entre 40 milliards et 60 milliards de dollars en tenant compte des revenus de 2011.

Si l'on tient compte de prévisions "raisonnables" pour 2012 (5 milliards à 5,5 milliards), on obtient une fourchette de 55 milliards à 80 milliards. Pour 2013 (revenus estimés à 7 milliards), Facebook passerait entre 70 milliards et 100 milliards.

Conclusion

En manipulant tous ces chiffres, Business Insider parvient à une valorisation "moyenne" de 75 milliards de dollars, au coeur d'une fourchette générale de 50 milliards à 100 milliards de dollars en fonction du sentiment de l'investisseur, entre "conservatif" et "agressif". Le site spécialisé conseille d'ailleurs, en la matière, d'adopter une attitude plutôt conservative.

Vincent Degrez

Nos partenaires