Bing ! Microsoft pris la main dans le photocopieur ?

02/02/11 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Trends-Tendances

Google accuse Bing, le moteur de recherche de Microsoft, de copier directement ses propres résultats de recherche. Exemples à l'appui. Le géant de Redmond dénonce, en réponse, un "coup monté digne d'un roman d'espionnage".

Bing ! Microsoft pris la main dans le photocopieur ?

Amit Singhal, l'un des ingénieurs de la division "recherche sur l'Internet" du roi des moteurs, a posté aujourd'hui un texte rageur sur le blog de Google : "Certains résultats chez Bing ressemblent de plus en plus à une version incomplète, éculée de ceux offerts par Google. Une imitation à bas prix."

Il se fait ainsi l'écho d'une information révélée le 1er février par Danny Sullivan, spécialiste des moteurs de recherche, sur son site Search Engine Land. En gros, Google a traqué sur Bing les résultats d'une recherche à partir d'un mot mal orthographié. En l'occurrence, "torsorophy" au lieu de "tarsorrhaphy" (une opération de chirurgie ophtalmique). Google livre des résultats en prenant directement en compte l'orthographe correcte. A ce moment, Bing ne donne, lui, aucun résultat.

Quelques semaines plus tard, à l'été 2010 plus exactement, "Bing commence à offrir notre premier résultat de recherche sans préciser la correction orthographique, écrit Amit Singhal. C'était très étrange." L'expérience est répétée avec d'autres recherches, celles-ci carrément dénuées de sens ("hiybbprqag", "delhipublicschool40 chdjob" et "juegosdeben1ogrande"), auxquelles Google assignait volontairement un résultat. Au bout d'un certain temps, Bing offrait le même...

"Nous ne copions pas les résultats de Google !", avait aussitôt rétorqué la filiale de Microsoft par l'intermédiaire d'un porte-parole cité par ZDNet. Sur le blog de Bing, Harry Shum, corporate vice president de Microsoft en charge notamment du moteur de recherche "maison", va plus loin et dénonce "un coup monté digne d'un roman d'espionnage réalisé pour générer des aberrations dans le classement de résultats de recherches improbables. Nous utilisons plus de 1.000 signaux et caractéristiques différents dans notre algorithme de classement."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires